BFMTV

« Air Sarko One » prend du service

C'est ce jeudi que Nicolas Sarkozy prend officiellement possession du nouvel avion présidentiel, lors de son déplacement à Séoul en Corée, où le chef de l'Etat doit inaugurer la présidence française du G20.

C'est ce jeudi que Nicolas Sarkozy prend officiellement possession du nouvel avion présidentiel, lors de son déplacement à Séoul en Corée, où le chef de l'Etat doit inaugurer la présidence française du G20. - -

C'est jeudi, pour inaugurer la présidence française du G20 à Séoul en Corée, que Nicolas Sarkozy a officiellement pris possession du nouvel avion présidentiel. 176 millions d'euros de coût total pour cet A330 d'occasion rénové. Bienvenue à bord.

C'est jeudi, pour inaugurer la présidence française du G20 à Séoul en Corée, que Nicolas Sarkozy a officiellement pris possession du nouvel avion présidentiel. 176 millions d'euros de coût total pour cet A330 d'occasion rénové.

Cet A330-200, acheté d'occasion à la compagnie Air Caraïbes, a été totalement rénové et équipé pour la circonstances. facture totale: 176 millions d'euros.

Un palais de l'Elysée volant

L'avion est découpé en sept tranches, du cockpit à la queue. Chacune remplit une fonction dédiée:

- La chambre du président: elle est située tout à l'avant de l'appareil, lieu le plus calme de l'habitacle. Elle est équipée d'un grand lit deux places de 2 mètres sur 2,20 mètres, d'un petit cabinet de toilette avec douche, et d'un dressing.

- Le bureau-salon: il est mitoyen de la chambre présidentielle. A la fois lieu de détente et de réunion restreinte, il comporte un bureau d'une part, et un coin-détente de l'autre (table basse, fauteuils, canapé).

- La salle de réunion: elle se trouve au milieu du fuselage, au niveau des ailes de l'avion. De grande taille - et fortement insonorisée du fait de sa proximité avec les deux réacteurs - elle est composée d'une grande table de conférence entourée d'une douzaine de sièges.

- Le centre médical: c'est la quatrième tranche de l'appareil. Il est essentiellement affecté aux évacuations sanitaires d'urgence ou au rapatriement de français en mauvaise santé. Il est équipé d'un bloc opératoire.

- Le poste de communication: la salle, confinée dans un espace très réduit, centralise plusieurs lignes téléphoniques et chaînes de télévision par satellite. Elle dispose d'une connexion internet à haut débit. C'est également elle qui fait office de centre de transmission ultra sécurisé.

- Les espaces voyageurs: ils occupent les deux sections situées à l'arrière de l'appareil. La première, la plus spacieuse de l'A330, loge soixante sièges en cuir pour les ministres et les conseillers de l'Elysée. Ces derniers disposent eux-aussi d'internet et d'un équipement de travail. Mitoyen, se trouve un carré économique destiné aux gardes du corps et aux membres de l'équipage.

Sécurité et autonomie maximum

A l'instar de l'Air Force One de Barack Obama, l'avion officiel du président de la République est ultra-sécurisé. Il bénéficie notamment de systèmes de leurre anti-missiles pour contrer une éventuelle attaque.

Outre ses équipements de communication ultra sophistiqués, l'appareil a gagné en autonomie par rapport à son prédécesseur (un A319 acheté par Jacques Chirac). A une vitesse de croisière de 880 km/h et une altitude de 12 000 mètres, il peut parcourir sans escale une distance de 12 500 km, soit presque le double de l'ancien. C'est l'une des raisons pour lesquelles le choix de Nicolas Sarkozy s'était d'ailleurs porté sur un A330.

La rénovation de l'appareil a coûté à l'Etat 91 millions d'euros, soit un peu plus de la moitié de l'investissement total.