BFMTV

Afrique du sud : Hollande et Sarkozy voyagent séparément

A 7h25, tous les jours, retrouvez Véronique Jacquier pour sa chronique RMC politique

A 7h25, tous les jours, retrouvez Véronique Jacquier pour sa chronique RMC politique - -

Le chef de l'Etat actuel et son prédécesseur « se détestent », et n'auraient pas pu voyager ensemble, estime Véronique Jacquier.

François Hollande et Nicolas Sarkozy voyagent séparément pour se rendre en Afrique du sud.

Vous avez mené l'enquête, Véronique Jacquier. Il ne pouvait pas en être autrement...

Non. Etre ensemble dans le même avion, pour les deux hommes c'est une mission impossible. Ils se détestent! Un proche de Nicolas Sarkozy a cette phrase qui résume tout: « ils ne se parlent pas à zéro mètres. Pourquoi voulez-vous qu'ils se parlent à 12 000 mètres d'altitude? ». Pour l'anecdote, l'avion de Nicolas Sarkozy arrive avant celui de François Hollande car c'est l'ancien président qui doit attendre l'actuel et non l'inverse.

Mais pourquoi François Hollande a-t-il invité officiellement Nicolas Sarkozy ? On a parlé d'un geste républicain...

Non! Si François Hollande a pris cette initiative, c'est parce que Nicolas Sarkozy avait l'intention de se rendre à Johannesburg. Pas question pour lui de rater ce moment intense. François Hollande a reçu un carton d'invitation où il était écrit qu'il pouvait inviter d'anciens chefs d'Etat et que ce n'était pas compté sur le contingent de l'Elysée.

Donc il a pris les devants. Pour se montrer très « président », au-dessus de la mêlée. Dépassant les clivages gauche-droite. En coulisse Nicolas Sarkozy a tout de suite accepté l'invitation de l'Elysée. « Il était même soulagé, il n'a posé aucune condition », m'a dit l'un de ses proches, car le voyage seul par ses propres moyens n'avait pas la même saveur.

Etre obligé de prendre deux avions ...Cela coûte cher au contribuable! On a une idée du coût de l'opération ?

Oui! D'ailleurs il n'y a pas deux avions mais trois! Trois falcons comportant chacun une dizaine de place. Dans le premier: Nicolas Sarkozy et sa conseillère diplomatique. Dans le second François Hollande et ses invités. Le troisième, c'est ce qu'on appelle un avion de réserve. Il est opérationnel si celui du président tombe en panne.

Le coût du déplacement des trois falcons: 286 000 euros l’aller! Pour couper court à la polémique du « pourquoi n'ont-ils pas voyagé ensemble? », l'Elysée répond que le vol avec l'Airbus présidentiel aurait eu un coût encore supérieur.

François Hollande et Nicolas Sarkozy ne pouvaient pas s'entendre pour montrer qu'ils étaient au-dessus de leur querelle?

L'animosité est trop forte entre les deux hommes. François Hollande a construit sa stratégie pour conquérir l'Elysée sur l'antisarkozysme. On se souvient qu'il avait même traité Nicolas Sarkozy de « sale mec » pendant la campagne.

Et depuis qu'il est élu, il souligne que si tout va mal en France c'est de la faute de son prédécesseur. Quant à Nicolas Sarkozy, il ne se gêne pas pour dire en privé que François Hollande est « vraiment nul et manque d'autorité ».

Cerise sur le gâteau: François Hollande ne considère pas Nicolas Sarkozy seulement comme un ancien président. Il le jauge comme un futur candidat. Dans le stade de Soweto tout à l'heure, l'Esprit de Nelson Mandela soufflera où il veut...Mais il n'arrivera pas à réunir ses deux-là!

Véronique Jacquier