BFMTV

Affaire DSK: les révélations fracassantes du New-York Times

-

- - -

Voici la traduction en Français des principales révélations du New-York Times selon lesquelles les accusations contre Dominique Strauss-Kahn sont en train de «s'effondrer».

Voici ce qu'écrit le New-York Times dans son édition du 1er juillet 2011:

« L'Affaire Strauss-Kahn remise en cause

Les accusations de crimes sexuels contre DSK sont sur le point de s'écrouler. Les enquêteurs ont fait ressortir des incohérences, des affirmations peu crédibles chez la femme de ménage qui l'a accusé de l'avoir agressée dans sa suite de son hôtel à Manhattan, en mai.
(...) Si les expertises médico-légales montrent à l'évidence un contact sexuel entre Mr Strauss-Kahn, homme politique français, et cette femme, ils ne croient plus beaucoup la version de l'accusatrice sur les circonstances de l'incident ni sur son parcours personnel.
Depuis ses déclarations initiales, le 14 mai, l'accusatrice a menti plusieurs fois, selon le Bureau du Procureur. Parmi les découvertes, sur cette femme de ménage guinéenne de 32 ans, apparaissent des interrogations concernant sa demande d'asile. On note également de possibles liens avec des activités criminelles. Trafic de drogue et blanchiment d'argent.
Les membres du bureau du procureur rencontreront les avocats de DSK ce vendredi devant la Cour Suprême de Manhattan afin de leur préciser dans les détails leurs découvertes. Les deux parties verront ensuite s'il y a lieu d'abandonner les charges.
On s'attend à ce que le juge envisage d'alléger les conditions de détention imposées à Dominique Strauss-Kahn.
DSK pourrait être libéré de son assignation à résidence, si les charges sérieuses contre lui ne tiennent plus. Les représentants du ministère public pourraient exiger que M. Strauss-Kahn plaide coupable de comportement déplacé, de faits mineurs, mais ses avocats devraient s'y opposer.
Ces révélations marquent un rebondissement incroyable pour Mr Strauss-Kahn, sur le point d'etre candidat à la présidence française avant d'être accusé de crimes sexuels par cette femme venue nettoyer sa luxueuse suite au Sofitel de New-York.
L'équipe du Bureau du Procureur, qui au départ était persuadé de la solidité du dossier, a prévu de dire à la Cour ce vendredi que "le cas pose problème", en se basant sur les découvertes des enquêteurs qui vont être révélées plus en détails à la défense.
Selon les magistrats, Nafissatou Diallo a eu une conversation téléphonique avec un détenu dans les jours qui ont suivi sa rencontre avec M. Strauss-Kahn. Elle a discuté avec lui de ce que pourraient lui rapporter des poursuites contre lui. La conversation a été enregistrée. Les enquêteurs ont appris que ce détenu avait été arrêté pour possession de marijuana.
Il a effectué plusieurs dépôts en espèces (autour de 100,000 $ en tout) sur le compte bancaire de Nafissatou Diallo, avec d'autres individus, durant ces deux dernières années. Des dépôts ont été faits depuis l'Arizona, la Géorgie, New York et la Pennsylvanie et New York.
Les enquêteurs ont aussi appris qu'elle payait des centaines de dollars chaque mois en forfaits de téléphone à 5 opérateurs différents. Et ce alors qu'elle a toujours prétendu n'avoir qu'un unique téléphone. Concernant les dépôts d'argent sur son compte, elle dit ne pas être au courant, mais qu'ils proviendraient de son fiancé et de ses amis.
De plus, elle aurait déclaré aux enquêteurs que dans sa demande d'asile, était noté un précédent viol. Aucun viol n'était pourtant mentionné dans son dossier. Elle dit également avoir subit des mutilations génitales, mais cette version diffère une nouvelle fois avec les faits inscrits dans sa demande d'asile.
Nous n'avons pas pu joindre l'avocat de la jeune femme ce jeudi soir ».

La Rédaction