BFMTV

Var: inquiétude après plusieurs vols de cloches dans des chapelles

En l'espace de deux mois, quatre cloches ont disparu dans le département. Une enquête a été confiée à la gendarmerie, et les villages touchés vont remplacer les cloches.

"Ils ont enlevé carrément la cloche avec la potence en bois", déplore André Rousselet, maire de Brue-Auriac, face à la chapelle dont la cloche a disparu. Ni les dix mètres de hauteur, ni les 85 kg de la cloche n'ont intimidé les voleurs pour s'emparer de leur butin.

"Je pense que c'est du vol pour que le métal soit refondu et revendu comme ça", estime l'édile qui dénonce "une atteinte à la religion et au patrimoine".

Le métal en question est du bronze, dont le prix atteint les six euros le kilo, soit près de 500 euros pour la cloche datant de 1847.

Les mairies veulent protéger le patrimoine religieux

Quelques kilomètres plus loin, à Esparron, même disparition dans la chapelle, avec un mode opératoire similaire. Ici, la cloche datait de plusieurs siècles.

"Des traces, vous en avez. Quelques tuiles qui ont été cassées", relate Christian Chinamo, adjoint au maire de la commune, délégué au patrimoine. "Il faut redoubler de vigilance et trouver des moyens à mettre en oeuvre pour protéger d'autres types d'édifices", poursuit l'élu.

L'inquiétude de l'Église

Face à la multiplicité de ces actes - quatre cloches ont disparu en deux mois dans le Var - l'Église ne cache pas son inquiétude.

"Il y a un certain nombre d'actes de vandalisme qui sont en recrudescence aujourd'hui en France. Il y a de moins en moins de scrupules à s'en prendre à ce qu'il y a de plus sacré dans les églises", dénonce Alexis Wiehé, curé de la cathédrale de Toulon.

Une enquête a été ouverte et confiée à la gendarmerie. En attendant, les villages touchés vont remplacer les cloches volées.

Romain Ethuin, Benoit Ruiz et Clarisse Martin