BFMTV
Police-Justice

Val-d'Oise: une jeune fille de 14 ans retrouvée noyée dans la Seine, deux adolescents arrêtés

Deux adolescents ont été interpellés dans la nuit de lundi à mardi à Argenteuil. Quelques heures plus tôt, l'un d'entre eux aurait tout avoué à sa mère avant de prendre la fuite.

Une jeune fille de 14 ans a été retrouvée noyée dans la Seine ce lundi soir, vers 20h30. Deux adolescents de 15 ans -un jeune homme et sa petite amie- ont été arrêtés quelques heures plus tard, dans la nuit de lundi à mardi, a appris BFMTV de source policière. Les faits se sont déroulés au niveau du Quai de Saint-Denis en contrebas de la rue des Grandes Saules à Argenteuil, dans le Val-d'Oise, a précisé le parquet de Pontoise dans un communiqué.

"Deux jeunes très agités"

C'est la mère de l'adolescent qui a donné l'alerte. Ce lundi après-midi, son fils est rentré avec des vêtements ensanglantés et lui a déclaré avoir frappé une jeune fille, ensuite tombée dans la Seine, a appris BFM Paris de sources concordantes. Il est alors accompagné de sa petite amie.

Sa mère "constate que les deux jeunes sont très agités et se réfugient dans la chambre" du jeune homme. Quelques minutes plus tard, il en ressort avec des vêtements propres et quitte le domicile familial vers 17h, toujours accompagné de sa petite amie.

La mère se rend au commissariat d'Argenteuil et indique aux policiers s'être rendu sur les lieux indiqués par son fils, où elle a découvert un gant ensanglanté avec une mèche de cheveux. Selon elle, le gant appartient à la petite amie de son fils.

Scolarisés dans le même établissement

Les policiers du commissariat d'Argenteuil ont retrouvé le corps de la victime, dont les parents avaient signalé la disparition, craignant une fugue, à l'endroit indiqué, précise le procureur de la République de Pontoise dans son communiqué. Le parquet indique que l'examen du corps par un médecin légiste sur place a permis de constater la présence de traces de coups à la tête et au visage. L'autopsie doit permettre de déterminer précisément les causes du décès.

Le garçon et sa petite amie ont été interpellés par la police vers 2h du matin à Argenteuil, au domicile d'un de leurs amis où ils s'étaient réfugiés. La mère de la victime affirme que sa fille était victime de harcèlement. Les trois adolescents sont scolarisés dans le même établissement, l'établissement Cognacq-Jay à Argenteuil.

Benjamin Rieth et Alicia Foricher