BFMTV

Une femme tuée à l'arme blanche dans le Pas-de-Calais, son père retrouvé pendu

Un spectaculaire braquage a eu lieu ce mercredi dans une bijouterie parisienne.

Un spectaculaire braquage a eu lieu ce mercredi dans une bijouterie parisienne. - BFM Paris

La femme, handicapée, était âgée de 37 ans, et son père de 81 ans. Selon l'hypothèse privilégiée par les enquêteurs, l'octogénaire aurait tué sa fille avant de se donner la mort.

Les corps d'une femme handicapée de 37 ans, tuée à l'arme blanche, et de son père de 81 ans, retrouvé pendu, ont été découverts ce jeudi à leur domicile à Oignies (Pas-de-Calais), a déclaré le parquet de Béthune relayé par l'AFP. 

Le père et sa fille sont décédés "entre mercredi et jeudi" dans leur maison et ont été retrouvés jeudi matin par des membres de leur famille, a indiqué le parquet. Aucune trace d'effraction n'a été constatée.

Le père aurait tué sa fille

Selon l'hypothèse privilégiée par les enquêteurs, l'octogénaire aurait tué sa fille à l'arme blanche, avant de se donner la mort. 

L'homme avait successivement perdu, "plusieurs années" auparavant, son épouse et son fils, a-t-on précisé de même source. 

"Depuis l’année passée, il était dépressif. Il parlait de mettre fin à ses jours. Et qu’il partirait avec sa fille", a déclaré sa voisine depuis 11 ans à La Voix du Nord

Il y a quelques mois, les pompiers ont dû intervenir chez l'octogénaire, qui ne répondait plus au téléphone. Ils l'ont retrouvé alcoolisé. Sa voisine a assuré à La Voix du Nord que son état psychologique s'était amélioré ces derniers jours. L'enquête a été confiée au commissariat de Lens.
Jules Pecnard avec AFP