BFMTV

Une dauphine de Miss Roussillon, amie d'Allison Benitez, se suicide

Allison Benitez, disparu depuis le 14 juillet et de qui la jeune femme retrouvée morte mardi était proche.

Allison Benitez, disparu depuis le 14 juillet et de qui la jeune femme retrouvée morte mardi était proche. - -

Elle avait 19 ans et était proche de la jeune fille disparue le 14 juillet dernier à Perpignan. On ignore encore s'il existe un lien entre les deux drames, mais une enquête a été ouverte.

Une jeune fille de 19 ans, dauphine du concours Miss Roussillon 2012, a été retrouvée suicidée à son domicile mardi dans la région de Perpignan. Elle était proche d'Allison Benitez, candidate à ce même concours pour 2013 et disparue depuis le 14 juillet à Perpignan. Une enquête de gendarmerie a été ouverte.

Cette jeune fille, quatrième dauphine en 2012, a été trouvée pendue. A l'annonce de sa mort, la directrice générale de la société Miss France, Sylvie Tellier, s'est dite "profondément touchée par cette nouvelle tragédie qui s'abat sur le Roussillon". "Cela nous laisse dans une profonde tristesse et je suis de tout coeur avec la famille", a déclaré l'ancienne Miss France.

Mardi matin, on ignorait encore si ce geste désespéré avait un lien avec le sort d'Allison Benitez disparue avec sa mère Marie-Josée. Une enquête de gendarmerie a été ouverte.

Présente lors de l'élection Miss Roussillon 2013

On sait cependant que la jeune fille était présente lors de la manifestation 2013 de Miss Roussillon, à laquelle Allison Benitez aurait dû participer. L'ombre de la jeune femme et de sa mère disparues ont pesé tout au long de cette cérémonie, le 11 août au Barcarès, dans les Pyrénées-Orientales.

A l'heure actuelle, les enquêteurs doutent de retrouver vivantes la mère et sa fille. Mardi, ils ont entrepris des fouilles sur le terrain à la recherche de leurs corps, dans une station d'épuration à Port-Leucate.

Dans l'enquête, le principal suspect reste leur père, Francisco Benitez. Mais l'homme a lui-même mis fin à ses jours le 5 août dernier.

M. T. avec AFP