BFMTV

Un professeur de chimie condamné après une explosion meurtrière

Un professeur de l'Ecole nationale de chimie de Mulhouse été condamné jeudi à 18 mois de prison avec sursis après une explosion dans son laboratoire qui avait fait un mort et un blessé grave en mars 2006. /Photo d'archives/REUTERS

Un professeur de l'Ecole nationale de chimie de Mulhouse été condamné jeudi à 18 mois de prison avec sursis après une explosion dans son laboratoire qui avait fait un mort et un blessé grave en mars 2006. /Photo d'archives/REUTERS - -

MULHOUSE (Reuters) - Un professeur de l'Ecole nationale de chimie de Mulhouse été condamné jeudi à 18 mois de prison avec sursis après une explosion...

MULHOUSE (Reuters) - Un professeur de l'Ecole nationale de chimie de Mulhouse été condamné jeudi à 18 mois de prison avec sursis après une explosion dans son laboratoire qui avait fait un mort et un blessé grave en mars 2006.

Le tribunal correctionnel de Mulhouse l'a reconnu coupable d'homicide et blessures involontaires par négligence ou imprudence.

Alain Louati devra également s'acquitter d'une amende de 8.000 euros.

La peine est conforme aux réquisitions du ministère public pour qui l'enseignant-chercheur de 62 ans avait réalisé un montage expérimental, le 24 mars 2006, sans respecter les règles de l'art.

Il aurait utilisé des flexibles inappropriés, qui n'étaient pas munis de colliers de serrage, et quitté son laboratoire sans refermer la bouteille d'éthylène qu'il venait d'utiliser.

Lors du procès, en septembre dernier, Alain Louati avait nié toute responsabilité dans l'explosion qui a ravagé l'un des bâtiments de l'école de chimie.

Il avait mis l'accident sur le compte d'un tiers qui aurait pénétré dans la salle alors qu'il était parti déjeuner.

L'enquête n'avait pas permis d'accréditer cette thèse.

Le tribunal a par ailleurs estimé que la faute de l'enseignant n'était pas détachable de son service au sein de l'université et a invité les parties civiles à saisir le tribunal administratif pour se faire indemniser.

Patrick Genthon, avec Gilbert Reilhac, édité par Patrick Vignal