BFMTV

Un policier tient des propos homophobes lors d'une interpellation, l'IGPN saisie

L'Inspection générale de la police nationale (IGPN). (Image d'illustration)

L'Inspection générale de la police nationale (IGPN). (Image d'illustration) - STEPHANE DE SAKUTIN © 2019 AFP

La préfecture de police de Paris a saisi la police des polices après la diffusion sur les réseaux sociaux d'une vidéo d'une interpellation dans le 18e arrondissement au cours de laquelle un policier tient des propos homophobes. Le parquet de Paris a ouvert une enquête, également confiée à l'IGPN.

C'est par un tweet publié ce vendredi matin que la préfecture de police de Paris a réagi à la diffusion sur les réseaux sociaux d'une vidéo d'une interpellation dans le 18e arrondissement de la capitale. Sur ces images, on peut entendre l'un des policiers tenir des propos homophobes.

La préfecture a annoncé avoir saisi l'IGPN, l'Inspection générale de la police nationale. Une enquête administrative est en cours. Dans le même temps, le parquet de Paris ouvre une enquête, judiciaire cette fois-ci, pour "injure publique à caractère homophobe". Les investigations ont également été confiées à l'IGPN.

"Toute la lumière doit être faite et si des gens ont sali l'uniforme de la République, ils n'ont pas à être policier", a réagi vendredi le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin actuellement en déplacement dans le sud de la France.

Propos homophobes

La scène a eu lieu lundi soir dans le quartier de La Chapelle, dans le 18e arrondissement. Les policiers sont appelés sur place pour une plainte du voisinage pour tapage nocturne.

Sur place, une quinzaine d'individus sont en train de tourner un clip, malgré le couvre-feu en place. Les policiers interviennent pour mettre fin à ce tournage et font face, selon une source policière, à des gens adoptant "une attitude hostile".

Sur la vidéo, filmée depuis la fenêtre d'un immeuble et diffusée sur les réseaux sociaux, on peut voir deux policiers qui interpellent un individu. Ils le bloquent contre un mur alors que l'homme tente de les repousser. C'est là qu'on entend le policier lancer "Ferme ta g*****, t'es qu'un petit pédé" à plusieurs reprises. L'homme lui répond "et toi t'es quoi? arrête d'insulter ma daronne" (mère, NDLR), avant d'être emmené un peu plus loin pour être, semble-t-il menotté.

Signalement à l'IGPN et plainte

La vidéo a vivement fait réagir sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, le président de Flag!, l'association des policiers LGBT, a indiqué avoir fait un signalement auprès de l'IGPN. Le collectif Stop Homophobie dit avoir porté plainte contre le policier qui a tenu ces propos.

"Le policier s’est cru autorisé à employer des insultes homophobes pour rabaisser le jeune qui est interpellé", analyse Me Étienne Deshoulières, l'avocat de Stop Homophobie et Mousse, sur le site du collectif.

L'association SOS Homophobie dit attendre "des sanctions de l'IGPN" à l'encontre de cet agent.

https://twitter.com/justinecj Justine Chevalier Journaliste police-justice BFMTV