BFMTV

Un mineur en garde à vue pour avoir frappé un proviseur à Dunkerque

Une plainte a été déposée par le chef d'établissement, qui s'est vu signifier une ITT de deux jours.

Un mineur a été placé en garde à vue après l'agression du proviseur d'un collège de Dunkerque (Nord), frappé mardi devant son établissement, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

A la sortie des cours, le proviseur du collège Jean-Zay était intervenu pour faire cesser une altercation entre deux élèves de l'établissement, où un attroupement s'était formé, selon une source judiciaire.

Un mineur extérieur au collège, dont l'âge n'a pas été précisé, l'a alors frappé, provoquant une incapacité temporaire de travail (ITT) de deux jours pour le proviseur.

Plainte déposée

"Une plainte a été déposée par le chef d'établissement, qui a voulu protéger un élevé agressé devant le collège", a indiqué le rectorat de Lille à l'AFP. "Il s'est retrouvé lui-même agressé: le jeune extérieur à l'établissement s'est jeté sur lui et l'a frappé à plusieurs reprises".

Sans antécédents judiciaires, l'agresseur présumé a été interpellé peu après les faits et se trouvait toujours en garde à vue mercredi soir, selon le parquet de Dunkerque. Il pourrait être déféré devant un juge pour enfants.

"Il reconnaît avoir frappé", a pour sa part précisé le procureur de la République de Dunkerque, Philippe Muller.