BFMTV

Un membre historique présumé de l'Eta arrêté en France

Gregorio Jimenez, 57 ans, un membre historique présumé de l'organisation séparatiste basque Eta a été arrêté mardi à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques). /Photo d'archives/REUTERS/Handout

Gregorio Jimenez, 57 ans, un membre historique présumé de l'organisation séparatiste basque Eta a été arrêté mardi à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques). /Photo d'archives/REUTERS/Handout - -

Un membre historique présumé de l'organisation séparatiste basque Eta et un militant du mouvement de la jeunesse basque Segi, de nationalité française ont été arrêtés mardi à Bayonne.

Gregorio Jimenez, 57 ans, qui faisait l'objet d'un mandat d'arrêt européen émis par les autorités espagnoles, a été arrêté lorsqu'il s'est échappé par la fenêtre d'une maison dans laquelle les policiers effectuaient une perquisition.

Il s'agissait de la maison des parents d'Ibaï Agirrebarrena, 21 ans, qui venait d'être arrêté à son domicile en application d'une commission rogatoire du juge anti-terroriste parisien Laurence Le Vert, dans le cadre d'une affaire portant sur des faits d'association de malfaiteurs en vue de la préparation d'actes terroristes.

Les enquêteurs font état de faits de transport d'armes et de détention de faux documents administratifs.

Ces arrestations interviennent après le coup de filet de la semaine dernière visant sept membres de nationalité espagnole de l'organisation de la jeunesse indépendantiste basque Segi interdite en Espagne pour sa proximité supposée avec Eta.

Mardi, la cour d'appel de Pau a mis en délibéré au 15 mars sa décision concernant l'application du mandat d'arrêt européen pour trois d'entre eux.

Une quatrième militante arrêtée en même temps qu'eux attend pour sa part le résultat d'un pourvoi en Cassation engagée après validation d'un mandat d'arrêt européen le 1er février dernier.

Les trois autres militants, arrêtés deux jours après, comparaîtront mardi prochain devant la cour d'appel.