BFMTV

Un homme s'accuse du meurtre d'une joggeuse tuée en 2011

BFMTV

Un homme de 36 ans s'accusant d'avoir tué Patricia Bouchon a été placé en garde à vue samedi dans le Tarn, relançant l'espoir de résoudre l'énigme du meurtre de la joggeuse tuée le 14 février 2011 à Bouloc, près de Toulouse.

Cet homme, sans passé judiciaire, domicilié dans la région de Castres (Tarn), a été transféré à Toulouse peu après 19h15, à l'arrière d'une voiture banalisée de la gendarmerie, dissimulé sous une couverture. L'homme a fait des révélations aux enquêteurs qui doivent désormais procéder à de nombreuses vérifications pour déterminer la véracité de sa déposition. Des prélèvements d'ADN ont été effectués pour être comparés avec les traces laissées par le meurtrier de Patricia Bouchon sur les lieux du crime.

Garde à vue

L'homme s'était présenté samedi matin à la brigade de gendarmerie de Vielmur-sur-Agout (Tarn), près de Castres. Il a été placé en garde à vue dans l'après-midi, a indiqué une source proche de l'enquête, expliquant qu'il avait livré "des éléments qui demandent à être vérifiés avant de se prononcer sur son éventuelle implication". Patricia Bouchon, une mère de famille de 49 ans, avait eu les vertèbres cervicales et le crâne brisés sous les coups de son agresseur le 14 février 2011, alors qu'elle faisait son jogging matinal avant le lever du jour.