BFMTV

Un colis piégé explose à Paris: un mort et cinq blessés.

L'explosion a fait un mort et neuf blessés

L'explosion a fait un mort et neuf blessés - -

Jeudi vers 13h, un colis piégé a explosé dans un cabinet d'avocats du boulevard Malesherbes (8e) faisant un mort et cinq blessés.

L'assistante du cabinet d'avocat est décédée lors de l'ouverture du colis piégé (une caissette en bois) alors que Me Olivier Brane, présent à ses côtés a été grièvement blessé. Il a été conduit immédiatement à l'hôpital de la Salpétrière et ses jours ne semblent plus en danger. Le destinataire du paquet pourrait être Me Olivier Brane lui-même ou Me Catherine Gouet-Jenselme du nom de ce cabinet d'avocats du 52, boulevard Malesherbes spécialisé dans le droit des assurances, le droit immobilier et les affaires matrimoniales.
La confusion la plus totale a régné en début d'après midi, car c'est à cette adresse que se trouve aussi le cabinet d'avocats Arnaud Claude, ancien cabinet de Nicolas Sarkozy. C'est également là que se trouve la Fondation pour la mémoire de la Shoah mais aucun lien n'a, à ce stade, été établi avec l'explosion. La brigade criminelle de la police judiciaire est saisie de l'enquête. Le parquet précise que le cabinet d'avocats du président de la République n'était pas visé et que le colis piégé a été adressé nommément à "un autre cabinet d'avocats". "La bombe a explosé au 4e étage non pas à l'étage du cabinet de l'actuel président de la République", a déclaré Christian Charrière-Bournazel, futur bâtonnier de Paris, présent sur place.
Dans un communiqué, Michèle Alliot-Marie, Ministre de l'Intérieur, a condamné "avec la plus grande fermeté cet acte lâche et odieux". Le ministre a immédiatement envoyé son directeur de cabinet sur les lieux de l'explosion, et rentre de Bruxelles où elle devait participer à une réunion des ministres de l'Intérieur de l'Union Européenne. "Elle se rendra sur les lieux dès son arrivée", ajoute le ministère.
Le procureur de Paris Jean-Claude Marin s'est également rendu sur place ainsi que Frédéric Péchenard, directeur général de la police nationale. Le quartier a été bouclé avec l'assistance de militaires. "C'est un acte particulièrement condamnable (…) je veux exprimer ma condamnation la plus nette de cet acte criminel", a déclaré le maire de Paris, Bertrand Delanoë, près du lieu de l'attentat.

En extrait sonore ci contre, le flash de 14h30 de RMC avec Eve Pellizzoni et notre reporter sur place Yannick Olland.

La rédaction avec Reuters