BFMTV

Traque du tireur de Strasbourg: les frontières bouclées par les forces de l'ordre

Au lendemain de l'attaque qui a eu lieu à Strasbourg, aux abords du marché de Noël et qui a fait trois morts, l'assaillant est toujours en fuite. Le secrétaire d'Etat à l'Intérieur n'exclut pas que le tireur ait quitté le territoire français.

Une dimension internationale se profile dans la traque du tireur de Strasbourg. "La possibilité qu'il ait quitté le territoire ne peut être exclue", a accordé le secrétaire d'Etat à l'Intérieur, Laurent Nunez, sur France Inter ce mercredi. Dans sa fuite, il pourrait notamment se rendre en Allemagne, pays où il a déjà commis des délits de droit commun.

Par conséquent, les frontières ont été bouclées et un périmètre de surveillance est toujours maintenu autour de la ville de Strasbourg, où les coups de feu ont éclaté mardi soir, à proximité du marché de Noël. 

Plus de 600 membres des forces de l'ordre sont mobilisées pour une traque complexe, au périmètre étendu. Mais les "coopérations étroites avec l'ensemble des partenaires de la France dans le domaine du renseignement fonctionne bien", assure à BFMTV Jérôme Poirot, ex-adjoint du coordinateur national du renseignement.

Collaboration internationale

"Les fiche S sont partagées en Europe à travers le système d’information Schengen. Si un fiché S est inscrit dans ce fichier et que cette personne est contrôlée par la police ailleurs en Europe, il est indiqué à ces agents quelle attitude adopter et les informations sont partagées. Cela offre une cartographie des déplacements des personnes sous surveillance", développe Jérôme Poirot. 

Mardi soir, le tireur est arrivé par le pont du Corbeau avant de se diriger vers la rue des Orfèvres, à Strasbourg. Dans son attaque, l'assaillant a tué trois personnes avant d'être lui-même blessé par un militaire de l'opération Sentinelle et de prendre la fuite à bord d'un taxi.

Ambre Lepoivre