BFMTV

Trafic Corse-continent: trois nouvelles mises en examen

BFMTV

Trois hommes ont été mis en examen ce week-end pour "association de malfaiteurs" après la découverte à Marseille d'une cache contenant des explosifs et des armes, suite de l'enquête sur un trafic impliquant notamment des marins SNCM, a indiqué une source proche de l'enquête, confirmant une information de RTL.

Placées en garde à vue dans le cadre d'une information judiciaire ouverte pour "association de malfaiteurs en vue de commettre un meurtre", selon RTL, ces trois personnes étaient déjà écrouées dans le cadre de cette affaire de trafic d'armes et de stupéfiants entre Marseille et la Corse.

Elles sont désormais poursuivies sur ce nouveau chef pour détention et transport d'explosifs et d'armes après la découverte récente de ce box.

Selon la source proche de l'enquête, le box contenait notamment un pistolet automatique, du TNT, des détonateurs et des mèches.

En octobre déjà, une cache d'armes avait été découverte à Plan-de-Cuques (Bouches-du-Rhône), contenant plusieurs armes de guerre, dont des pistolets mitrailleurs, en particulier un mini-Uzi.

Plus d'une dizaine de personnes, dont des marins de la compagnie maritime SNCM - notamment un responsable syndicaliste de la CFTC, Camille Abboche, depuis suspendu -, avaient été mises en examen et écrouées en septembre. Parmi elles figurait également un homme soupçonné d'être à la tête d'une équipe de malfaiteurs bastiais.

M.G. avec AFP