BFMTV

Toulouse: un pont s'effondre, un camion et une voiture tombent dans le Tarn

Une adolescente de 15 ans a été tuée ce lundi et plusieurs personnes sont "probablement" disparues après l'effondrement d'un pont routier suspendu enjambant le Tarn à Mirepoix-sur-Tarn, près de Toulouse.

Un camion et une voiture ont été précipités dans le Tarn ce lundi vers 08h00 après l'effondrement d'un pont au nord de Toulouse, rapportent les pompiers. Une adolescente de 15 ans qui se trouvait à bord de la voiture a été retrouvée morte. Quatre autres personnes, dont sa mère, ont été secourues, a fait savoir le procureur de Toulouse, Dominique Alzeari.

"On recense d'ores-et-déjà une victime de 15 ans, dont le corps a été repêché, sa mère (...) qui était dans le véhicule a pu être sauvée, notamment par des témoins", a indiqué le procureur. 

80 pompiers sur place

Selon un bilan de la préfecture, "trois personnes sont en urgence relative dont des témoins qui ont tenté de porter secours aux victimes et deux urgences relatives parmi les sapeurs-pompiers". "Une personne est toujours recherchée", a souligné le procureur devant la presse. Il pourrait s'agir du chauffeur du camion, selon le préfet Etienne Guyot.

"Nous vérifions s'il n'y a pas d'autres véhicules impliqués, ce qui ne semble pas être le cas", a déclaré le procureur.

80 pompiers, des équipes cynophiles et des plongeurs ainsi que deux hélicoptères sont sur place à la recherche de victimes. 

Le pont suspendu "est entièrement effondré", indique sur BFMTV le lieutenant-colonel Gerbaud, chef des opérations au SDIS 31.

Le pont suspendu s'est effondré ce lundi matin.
Le pont suspendu s'est effondré ce lundi matin. © Eric Cabanis - AFP

Une enquête judiciaire est ouverte et confiée à la gendarmerie de Haute-Garonne. Le secrétaire d'Etat en charge des transports a indiqué que la ministère suivait "l'évolution de la situation".

Pont rénové en 2003

Selon le conseil départemental de Haute-Garonne, dont dépend l'entretien de l'ouvrage, ce pont "n'était pas répertorié comme un ouvrage sensible" et ne bénéficiait pas d'une surveillance particulière. Le pont, construit en 1931 selon le Conseil général, mesure 155 mètres de long et 6.50 mètres de large.

"Une inspection détaillée avait été faite en 2017 et n'avait révélé aucun problème de structure", avec seulement des "désordres de type évolutif normaux".

A l'entrée du pont, dont une partie reste encore accrochée, un panneau mentionne qu'il est interdit aux véhicules de plus de 19 tonnes. 

"Une dame de Mirepoix et sa fille étaient dans l'un des trois véhicules, d'après les témoignages il y avait un gros camion, une voiture et une camionnette", a dit le maire de la localité Eric Oget. Les semi-remorques n'ont pas le droit de passer, on en a déjà vu et on l'a signalé aux autorités", selon lui, sans toutefois pouvoir dire si le camion tombé en était un. 

Le président du Conseil départemental Georges Méric a adressé ses "pensées aux victimes" de l'effondrement du pont, soulignant qu'une "enquête est en cours pour déterminer les causes de ce terrible accident". 

Ambre Lepoivre avec AFP