BFMTV

Trois islamistes radicaux présumés arrêtés dans le Sud

Manuel Valls a annoncé l'arrestation de trois islamistes radicaux présumés.

Manuel Valls a annoncé l'arrestation de trois islamistes radicaux présumés. - -

Trois islamistes radicaux présumés ont été arrêtés dans le sud de la France mardi, selon Manuel Valls. Ils sont connus et suivis pour leur appartenance au jihadisme.

Trois islamistes radicaux présumés, suivis par les services de renseignement, ont été arrêtés mardi, au lendemain de l'interpellation de six suspects "particulièrement dangereux" dans un coup de filet distinct en région parisienne.

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a évoqué l'arrestation dans le sud de la France de "trois individus connus et suivis pour leur appartenance au jihadisme", en marge d'un déplacement à Cannes-Ecluse, en Seine-et-Marne.

Selon une source proche du dossier, il s'agit d'un couple et d'un autre homme. Ce dernier pourrait être relâché rapidement. Selon la même source, il s'agirait d'un affaire de financement d'une filière acheminement de militants à l'étranger.

48 interpellations depuis janvier

Il s'agit d'une affaire distincte du coup de filet antiterroriste réalisé en région parisienne lundi matin, qui a conduit à l'arrestation de six personnes. Celles-ci sont "particulièrement dangereuses et probablement auteures d'un braquage" en Seine-et-Marne, a précisé le ministre.

Ces six personnes, interpellées par la sous-direction antiterroriste (Sdat) de la police judiciaire "avaient l'intention de passer à l'acte", a-t-il ajouté. Le ministre n'a par contre "aucun élément" indiquant une éventuelle préparation d'actes terroristes visant des personnalités en France, qui avait été évoquée de source proche du dossier.

Les trois arrestations de mardi matin portent à 48 le nombre d'interpellations effectuées par la DCRI depuis le début de l'année, dans le cadre de son activité en matière de lutte antiterroriste, dont 17 ont été écroués, a-t-il ajouté. En 2012, 78 personnes avaient été interpellées dans ce genre d'affaires, dont 21 écrouées.


A LIRE AUSSI:

>> Cellule terroriste: qui sont les suspects?

A. G. avec AFP