BFMTV

Le djihadiste présumé Rachid Rafaa transféré de Martinique vers une prison de Metz

Des familles de détenus réunies devant la prison de Manaus, le 2 janvier 2016.

Des familles de détenus réunies devant la prison de Manaus, le 2 janvier 2016. - Marcio SILVA - AFP

Rachid Rafaa, un Marocain soupçonné d'être lié à des responsables d'Al-Qaïda au Maghreb islamique, a été transféré dimanche soir de Martinique vers une prison de Metz.

"Rafaa a été transféré dimanche soir en toute discrétion vers une prison métropolitaine. Il sera détenu à la prison de Metz en Moselle, après un petit séjour dans une prison parisienne avant d'arriver là-bas", a indiqué Patrick Louvounou, délégué outre-mer du syndicat FO pénitentiaire, confirmant une information donnée par France-Antilles Martinique ce lundi.

L'homme âgé de 40 ans était recherché depuis le 27 juillet pour ne pas avoir respecté son assignation à résidence sur la commune de Morne-Rouge, en Martinique depuis le 15 mai 2014. Il avait été arrêté sur cette même commune par le GIGN de Fort-de-France et la section de recherche de la gendarmerie dimanche. Il avait été "mis en examen pour les faits de non-respect de l'assignation à résidence par étranger faisant l'objet d'un arrêté d'expulsion" et placé en détention provisoire.

Selon une fiche de renseignement et de recherches de la gendarmerie nationale circulant sur les réseaux sociaux, "les autorités marocaines le soupçonnent d'être lié à des responsables d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Il les aurait aidés à diffuser leurs messages via internet". Un soupçon partagé par les services français de lutte contre le terrorisme.

la rédaction avec AFP