BFMTV

EN DIRECT – Procès Jawad Bendaoud : après le "show", les prévenus confrontés aux avocats

Le procès de Jawad Bendaoud et Mohamed Soumah se poursuit ce vendredi

Le procès de Jawad Bendaoud et Mohamed Soumah se poursuit ce vendredi - Philippe Lopez AFP

Au lendemain d’une journée surréaliste, les avocats des 500 parties civiles puis ceux de Jawad Bendaoud et Mohamed Soumah vont poser leurs questions aux deux prévenus jugés pour avoir fourni un logement à Abdelhamid Abaaoud et Chakib Akrouh, deux terroristes du 13-Novembre.

La tension entre les deux parties était déjà palpable jeudi au deuxième jour du procès de Jawad Bendaoud et Mohamed Soumah. Les avocats des deux prévenus vont succéder aux avocats des 500 parties civiles représentées pour poser des questions aux deux hommes poursuivis pour avoir fourni un logement à Abdelhamid Abaaoud, le coordinateur présumé des attentats du 13-Novembre, et Chakib Akrouh, membre présumé du commando des terrasses. Tous deux encourent jusqu’à six ans de prison.

Jeudi, chacun à leur manière, face à une présidente du tribunal faisant preuve de patience, Mohamed Soumah et Jawad Bendaoud, se sont défendus d’avoir su qu’ils venaient en aide à des terroristes en fournissant une aide et en trouvant un appartement au 48, rue de la République, à Saint-Denis, à Hasna Aït Boulahcen, la cousine d’Abaaoud. Le premier, trafiquant de drogue notoire, a expliqué avoir rendu service à la jeune femme pour qu’elle lui ramène de nouveaux clients et pour tenter d’avoir des relations sexuelles avec elle.

"6-7 minutes avec les terroristes"

Le second, dans un show de près de quatre heures, a livré des réponses décousues, parfois sans aucun sens. Un spectacle qui a dérangé les victimes. Il dit avoir passer "6-7 minutes avec les terroristes" pour les amener à son squat. "Quand j’ai quitté mes locataires, j’étais tranquille. J’ai mangé un sandwich escalope-boursin, j’en ai donné un morceau à mon chien, et j’ai regardé un film en streaming. Vous pensez vraiment que je savais que je venais de laisser des terroristes dans mon appartement?" 

"Vous savez le mec dans l’imprimerie avec les Kouachi (auteurs de l’attentat de Charlie Hebdo, NDLR)? il n’a pas choisi et ben moi non plus! On m’a vendu un bœuf bourguignon et au final j’ai eu un couscous"

Une troisième journée d'audience momentanément suspendue 

Ce troisième jour d'audience, qui voit donc une dizaine d'avocats se succéder pour poser leurs questions aux prévenus, a connu un moment de tension du fait de déclarations emportées de Jawad Bendaoud qui s'est montré menaçant envers maître Holleaux, conseils de l'une des parties civiles. "Moi je vais venir vous voir à votre cabinet", lui a-t-il lancé au cours d'un échange. La présidente a momentanément suspendu l'audience, précisant que les propos de Jawad Bendaoud seraient "actés" dans la procédure. A la reprise, Jawad Bendaoud a présenté ses excuses, expliquant que les 14 mois passés en cellule avaient pu jouer. 

Suivez en direct cette troisième journée du procès du "logeur des terroristes"

Justine Chevalier