BFMTV

Attaque de Rambouillet: les deux dernières gardes à vue levées

Photo devant le commissariat de Rambouillet, le 23 avril 2021

Photo devant le commissariat de Rambouillet, le 23 avril 2021 - BERTRAND GUAY / AFP

Un peu plus tôt, la garde à vue du père de l'assaillant avait également été levée, sans poursuites à ce stade.

Il n'y a plus de garde à vue en cours dans l'enquête sur l'attaque de Rambouillet (Yvelines). Les gardes à vue des deux cousins de l'assaillant, interpellés samedi et dimanche, ont été levées tard ce mardi soir, sans poursuite à ce stade, indique une source judiciaire à BFMTV. Un peu plus tôt, son père avait lui aussi été remis en liberté, là encore sans poursuite à ce stade.

L'auteur des faits, un chauffeur-livreur dépourvu de casier judiciaire et inconnu des services de renseignement et de la justice, a mortellement poignardé à la gorge Stéphanie Monfermé, vendredi en début d'après-midi, dans l'entrée du commissariat de Rambouillet, avant d'être abattu. Les obsèques de la victime auront lieu jeudi, avant un hommage national vendredi.

Le téléphone portable de l'assaillant épluché

Selon le procureur national antiterroriste, Jean-François Ricard, l'auteur, dont la radicalisation était "peu contestable", présentait "certains troubles de la personnalité".

Les enquêteurs ont retrouvé dans son téléphone portable des images à caractère pédopornographique, a-t-on appris ce mardi de source judiciaire. Par ailleurs, d'après les premiers éléments, la dernière page internet qui a été consultée vendredi dernier sur son smartphone était une vidéo faisant référence au jihad et plusieurs messages à caractère religieux ont également été retrouvés sur son téléphone

Sarah-Lou Cohen