BFMTV

Tarn-et-Garonne: le pronostique vital des enfants n'est plus engagé

Jeudi, un marronnier est tombé dans la cour d'une école primaire à Bessens. Trois élèves ont été touchés. Ce vendredi, le préfet annonce que l'un des trois a dû subir une amputation de la jambe.

Trois élèves d'une école primaire de Bessens, près de Montauban, ont été blessés, dont deux grièvement, jeudi après-midi par la chute d'un arbre "sous l'effet d'un coup de vent", selon la préfecture du Tarn-et-Garonne. Transportés à l'hôpital de Purpan à Toulouse, leur pronostic vital n'est plus engagé.

Ce vendredi, le préfet Pierre Besnard a annoncé que les enfants en classe de CP étaient "sortis d'affaire", précisant que "l'un a pris l'arbre au niveau torse" et l'autre, "sur la jambe". Ce dernier a dû subir une amputation. Une troisième enfant, en maternelle, piégée sous l'arbre a réussi à s'extraire rapidement. Elle n'est que très légèrement blessée. 

"Pas de signe avant-coureur"

D'après le préfet, il n'y avait "pas de signe avant coureur" de cette chute. Les enquêteurs et la rectrice sont sur place ce vendredi pour déterminer avec précisions les causes du drame. Selon le site de Météo France, les rafales de vents pouvaient atteindre jeudi après-midi 50 km/h dans la région de Montauban, ce qui pourrait avoir causé la chute.

Selon Cécile Lafontaine, mère de deux petites filles dont une de sept ans qui se trouvait au pied de l'arbre, "l'arbre était très vieux, il y avait du vent mais ce n'était pas exceptionnel, on ne nous a jamais parlé de danger".

'Mon coeur s'est arrêté"

"Les enfants étaient en train de jouer autour (de l'arbre), des enfants ont vu les racines se soulever et ont eu le réflexe de s'écarter", a-t-elle ajouté, en se basant sur le témoignage de sa fille. "Les enfants sont restés plus de deux heures et demi sous l'arbre", selon elle.

"J'ai été prévenue par téléphone par une autre mère de famille, je savais qu'il avait eu un drame. Pendant 10 minutes, mon coeur s'est arrêté" car personne ne connaissait alors l'identité des victimes, a-t-elle précisé, très émue. 

Une enquête judiciaire a été ouverte. L'école est placée sous scellé et est par conséquent fermée ce vendredi. Les élèves sont invités à se présenter à une autre école primaire. Une cellule médico-psychologique a également été installée sur la commune.