Tariq Ramadan accusé de viol par plusieurs femmes.
 

Atteint d'une sclérose en plaques dont le traitement à été jugé compatible avec sa détention, l'intellectuel suisse cherchait à obtenir sa mise en liberté. La demande de remise en liberté déposée par son avocat a été rejetée ce mardi. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire