BFMTV

Slogans "Suicidez-vous": un individu déféré devant le tribunal

Policiers le 20 avril place de la République, où des slogans "suicidez-vous" ont été scandés à l'encontre des forces de l'ordre.

Policiers le 20 avril place de la République, où des slogans "suicidez-vous" ont été scandés à l'encontre des forces de l'ordre. - Anne-Christine Poujoula - AFP

Une enquête pour "outrage à personne dépositaire de l'autorité publique commis en réunion" avait été lancée à la suite des slogans "Suicidez-vous" lancés par des gilets jaunes aux forces de l'ordre.

"Suicidez-vous!" Un individu a été placé en garde à vue samedi pour "outrage à personne dépositaire de l'autorité publique en réunion". Il a été déféré ce lundi au parquet de Paris en vue de sa comparution devant le tribunal le même jour, selon des informations du parquet de Paris à BFMTV.

Cette arrestation a été faite à la suite des slogans "Suicidez-vous!" criés à des policiers lors de la manifestation des gilets jaunes le samedi 20 avril. Les leaders des gilets jaunes s'étaient immédiatement désolidarisés de ces chants, adressant leur "solidarité et compassion (...) aux fonctionnaires".

Une enquête pour "outrage à personne dépositaire de l'autorité publique commis en réunion" avait été lancée pour identifier les auteurs de ces slogans.

2 ans de prison et 30.000 euros d'amende

En 2018, plus de 30 policiers ont mis fin à leurs jours. Fin avril 2019, ils sont déjà 29 à s'être donné la mort. Le 12 avril dernier, Christophe Castaner avait annoncé la création d'une "cellule alerte prévention suicide". Elle comporte notamment une ligne téléphonique de soutien psychologique désormais disponible 24H/24, 7 jours sur 7.

L’outrage est un délit qui couvre toute parole, geste ou menace lancée à l’encontre d’une personne chargée d’assurer le service public lors de son exercice, selon l'article 433-5 du Code Pénal. Quand cet acte vise les forces de l’ordre et qu’il est commis de surcroît en réunion, l’outrage est passible de 2 ans de prison et 30.000 euros d’amende.

Mélanie Vecchio avec Salomé Vincendon