BFMTV

Scientologie: information judiciaire ouverte pour harcèlement moral et abus de faiblesse

Symbole de la scientologie

Symbole de la scientologie - Tim Boyles / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Une information judiciaire pour harcèlement moral, abus de faiblesse, abus de biens sociaux, banqueroute et recel, visant la scientologie ainsi qu'une société de bâtiment, a été ouverte par le parquet de Versailles, a-t-on appris mercredi de sources judiciaires.

La justice avait été saisie en juin 2014 par une douzaine de salariés d'une société spécialisée dans l'aménagement de combles, Arcadia, basée à Voisins-le-Bretonneux (Yvelines), au sud-ouest de Paris, qui estimaient que la direction de leur entreprise avait été "infiltrée" par des membres de la scientologie.

L'équipe comparée à des "enfants gâtés" ou des "pisseuses en chaleur"

Les plaignants affirment notamment avoir été forcés de suivre des formations dispensées par des membres supposés de la scientologie, "omniprésente" selon eux dans la société depuis plusieurs années.

Dans leur plainte, les salariés avaient évoqué une "sujétion psychologique", un "dénigrement de l'équipe commerciale" comparée à des "enfants gâtés" ou des "pisseuses en chaleur". "Déstabilisés et constamment sous pression, les salariés doivent coopérer ou sont définitivement écartés de l'entreprise", avaient-ils encore expliqué, en estimant que "l'infiltration" avait pour but de "piller financièrement" l'entreprise. Au total, selon eux, entre 1 et 2 millions d'euros auraient été détournés.

la rédaction avec AFP