BFMTV

Sanction disciplinaire pour l'ancien patron des Stups mis en examen

François Thierry.

François Thierry. - AFP

Première sanction disciplinaire pour François Thierry. L'ancien patron de l'Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants, mis en examen pour "complicité de trafic de drogue en bande organisée", s'est vu retirer son habilitation d'officier judiciaire par le parquet général du tribunal de grande instance de Paris.

Concrètement, cette décision prise à l'encontre du commissaire divisionnaire, actuellement numéro 3 de la Sous-direction de l'antiterrorisme (SDAT), signifie que François Thierry ne pourra plus accomplir des actes d'enquête. Il pourrait donc quitter son poste à l'antiterrorisme. "Au regard des éléments de la procédure, la Procureur générale a considéré que les manquements établis entachaient gravement et durablement sa confiance", écrit le parquet dans un communiqué.

Flic reconnu et apprécié, François Thierry est dans le collimateur de la justice après la découverte, en octobre 2015, de plus de 7 tonnes de cannabis dans des fourgonnettes stationnées dans le XVIe arrondissement de Paris. L'enquête a permis de remonter jusqu'à un certain Sofiane Hambli, trafiquant notoire et indic de Thierry. Cette cargaison était "surveillée". Les juges lui reprochent d'avoir favorisé les affaires de son "tonton" -aujourd'hui en détention provisoire- d'avoir laissé passer plusieurs dizaines de tonnes de cannabis et de ne pas avoir informé la justice d'où se trouvait la drogue.

J.C.