BFMTV

Saint-Malo: placé en cellule de dégrisement, un jeune homme de 20 ans meurt mystérieusement

Le commissariat central de Saint-Malo - Image d'illustration

Le commissariat central de Saint-Malo - Image d'illustration - Google StreetView

L’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie par le parquet.

Un jeune homme de 20 ans est mort au commissariat de Saint-Malo en Ile-et-Vilaine après avoir été placé en cellule de dégrisement par des officiers samedi soir dernier. Comme le signale Ouest-France, il avait été arrêté quelques heures plus tôt à l'issue d'un accident de la circulation.

Il était aux alentours de 20h lorsque les policiers sont appelés pour intervenir sur une route secondaire bretonne, où une voiture a fait une sortie de route. Au volant, le jeune homme, visiblement alcoolisé, est interpellé non sans mal par les forces de l'ordre. Au commissariat, il est examiné par un médecin qui le déclare "apte à une garde à vue." 

Plus tard dans la soirée, les officiers retournent sur les lieux de l'accident et découvrent un second véhicule, embourbé. Là encore, le conducteur semble ivre et les policiers découvrent que ce dernier n'est autre que le père du jeune homme interpellé plus tôt dans la soirée. Il est également embarqué.

Décès annoncé au père le lendemain

Retour au commissariat de Saint-Malo. Alors qu'il allait lui-même être placé en dégrisement, le père de famille aperçoit son fils inanimé dans sa cellule. Le Samu est appelé en renfort, trop tard, et le décès est déclaré aux alentours de 22h40. 

La terrible nouvelle est annoncée au père de famille le lendemain matin, et une plainte à la gendarmerie est déposée. Entre temps, le parquet a été alerté de la situation et l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) saisie. Une autopsie, dont les conclusions n'ont pas été communiquées, a été réalisée. 

Hugo Septier