BFMTV

Rillieux-la-Pape: une nouvelle soirée de violences urbaines, plusieurs véhicules incendiés

Le maire LR de la commune a estimé que ces violences étaient le fait "d'une bande mafieuse qui chaque jour voit son terrain reculer".

"Un infâme déchaînement de violences". C'est avec ces mots que le maire de Rillieux-la-Pape a qualifié les nouvelles violences urbaines qui ont éclaté dans la commune du Rhône samedi soir. Quatre véhicules et un bus ont été incendiés et le mât d'une caméra de vidéo protection a été endommagé, précise Alexandre Vincendet qui évoque "un raid d'une vingtaine de criminels masqués et vêtus de noir".

Les faits se sont déroulés aux alentours de 20h30 dans le quartier des Allagniers. Sur des photos et vidéos postées sur les réseaux sociaux, on aperçoit un bus enflammé entouré de pompiers dépêchés sur place pour éteindre l'incendie et un important dispositif de police.

Selon une porte-parole des transports en commun de l'agglomération citée par l'AFP, le bus stationnait au terminus d'une ligne quand son conducteur a vu s'approcher une vingtaine de personnes encagoulées portant des bidons. Il a voulu quitter l'arrêt mais des personnes se sont mises devant le bus, tandis que d'autres lui ont ordonné de descendre, avant de mettre le feu au véhicule. Le conducteur n'a pas été agressé physiquement, a-t-elle précisé.

Sur Facebook, le syndicat SUD du service départemental d'incendie et de secours a assuré que les secours avaient essuyé "des jets de mortiers".

"Les commandos du deal n'empêcheront pas Rillieux-la-Pape de renaître" a assuré le maire LR de la commune sur les réseaux sociaux. "L’étau se resserre autour d’eux. La République vaincra!", a conclu Alexandre Vincendet.
Mélanie Rostagnat Journaliste BFMTV