BFMTV

Revenge porn: "Elle a perdu toute sa dignité, sa réputation"

Un homme de 39 ans a été condamné à un an de prison ferme pour avoir publiée sur internet des photos intimes de son ex-femme. Il l'avait également inscrite à son insu sur des sites échangistes.

Une famille "brisée", selon les avocats. Après un divorce douloureux, un homme avait harcelé son ex-épouse sur internet au point de ruiner sa réputation. Après avoir écopé de sursis l'an dernier pour des faits similaires, le mari, âgé de 39 ans, vient d'être condamné par le tribunal correctionnel de Metz, en Lorraine, à un an de prison ferme. Absent lors de l'audience, un mandat d'arrêt a été émis contre lui.

Le couple est divorcé depuis 2012. Une séparation que l'ex-mari ne semble pas supporter au point de vouloir se venger en s'attaquant à son ancienne épouse sur internet. Publications de photos intimes sur Facebook, inscription, à l'insu de sa victime, sur des sites libertins et échangistes, l'homme donne aussi l'adresse et le numéro de son ex-femme à des inconnus pour des rendez-vous coquins.

"C'est une femme brisée"

Mais l'homme décide de passer à l'étape supérieur de sa "revenge porn" en s'attaquant à la réputation professionnelle de son ancienne épouse, professeur d'allemand dans un lycée. Sur Facebook, il publie des photos intimes du couple mais surtout contacte certains des élèves de son ex-femme pour leur faire des avances. "Elle a perdu toute sa dignité, toute sa réputation professionnelle", confie son avocate.

"Elle vit un calvaire depuis plus de deux ans, poursuit Me Marie Klein-Desserre. C’est une femme brisée, c’est une famille brisée puisqu’elle vit au domicile de ses parents avec ses trois enfants. C’est toute une famille impactée par ça."

Car entre 2013 et 2015, son ancien mari lui a adressé des centaines de lettres. Des missives qu'il continuait à envoyer même à l'approche du procès. Dernièrement il a même menacé de violer les deux filles du couple et d'égorger leur garçon, ce qui lui vaut aujourd'hui cette condamnation.

L'avocat de l'ancien mari lui plaide toujours pour les conséquences d'un divorce très douloureux au terme duquel son client a pété les plombs. "Son ex-compagne a quitté le domicile conjugal avec ses enfants, s’est installée à plus de 500 kilomètres de ce domicile et malheureusement il n’a plus eu de nouvelles depuis cette date", détaille Mehdi Adjemi.

"Il a littéralement pété les plombs", conclut-il.
J.C. avec Alexis Cuvillier