BFMTV

Réouverture du TGI de Tulle: "Ce n'était pas si urgent..."

Le syndicat de la magistrature s'est dit "satisfait" de la réouverture de trois tribunaux.

Le syndicat de la magistrature s'est dit "satisfait" de la réouverture de trois tribunaux. - -

Le syndicat de la magistrature s'est dit "satisfait" de la réouverture de tribunaux en province, mais s'interroge sur le choix de Tulle, qui est par ailleurs le fief de Hollande.

"On peut se poser la question de savoir si Tulle était prioritaire..." A demi-mot, la présidente du syndicat de la magistrature, Françoise Martres, jointe par BFMTV.com, reconnaît vendredi que la décision de réouvrir le tribunal de grande instance de Tulle, fief de François Hollande, est probablement politique. "Mais on peut aussi penser que sa suppression par Rachida Dati était tout autant liée à François Hollande", ajoute-t-elle, prudente.

"Evidemment, la question de la proximité entre la justice et les justiciables est essentielle pour nous, donc nous sommes satisfaits de ces arbitrages. Mais objectivement, il n'y avait pas de quoi se précipiter sur la réouverture de Tulle. On sentait d'ailleurs que le rapport Daël, sur lequel s'est basée la ministre de la Justice, était emberlificoté sur la question de Tulle. On marchait sur des oeufs", confie la magistrate. "En revanche, la réouverture de Saint-Gaudens, décidée également par la Garde des sceaux, était très urgente. Les gens de ce secteur étaient pour certains à plus d'une centaine de km du tribunal de Toulouse!"

Selon la magistrate, "depuis la fermeture de 22 tribunaux de grande instance, une décision catastrophique, on a constaté une baisse des saisies en justice de 6 à 10%. C'est lié au fait que de nombreux justiciables se sont retrouvés trop éloignés de toute juridiction. Ces réouvertures vont donc dans le bon sens."


A LIRE AUSSI:

>> Carte judiciaire: le TGI de Tulle, fief de Hollande, va rouvrir

>> TGI de Tulle: "Un scandale d'État", dénonce Dati

Alexandra Gonzalez