BFMTV

Qui est Rédoine Faïd, le braqueur évadé deux fois de prison?

Redouane Faïd

Redouane Faïd - Capture BFMTV

Rédoine Faïd, évadé de la prison de Réau ce dimanche est un braqueur multirécidiviste, passionné de films de Scorcese.

Rédoine Faïd s'est échappé de la prison de Réau, en Seine-et-Marne, ce dimanche lors d'une évasion spectaculaire à bord d'un hélicoptère. L'homme, figure du grand banditisme français est aussi un pro de l'évasion.

A peine âgé de 12 ans, Rédoine Faïd en était déjà convaincu: il serait voleur. Originaire de Creil, dans l'Oise, la police le surnommait déjà "la terreur de Creil". Il faut dire qu'il commet son premier larcin à 6 ans, en sortant un caddie de supermarché rempli de confiseries. 

"Il a côtoyé et fait partie de ce caïdat de cités HLM, cette nouvelle génération de voyous qui ont inventé les go-fast, vécu sur l'argent et le trafic de drogues", racontait il y a quelques années un policier.

Déjà, le jeune homme rêve de célébrité, bercé par l'image des grands bandits du cinéma d'action américain dont il est passionné. "Lui s'est spécialisé dans les fourgons car il aimait l'adrénaline et voulait ressembler aux plus grands qui ont snobé ou été dépassés par ces types dangereux et fêlés", ajoute le policier. 

Le braqueur le plus médiatisé

En 1998, le braqueur est arrêté à Paris. Jugé pour "violence aggravée" et "séquestration", il est condamné à 31 ans de prison. Il bénéficie finalement d'une liberté conditionnelle et revient à la civile en 2009. Le jeune homme, qui obtient un poste de commercial, assure alors que sa vie de braqueur est derrière lui. 

En 2010, il publie une autobiographie et coécrit un livre avec le journaliste Jérôme Pierrat qui l'amènent sur les plateaux de télévision. Il y explique que ses braquages ont été inspirés par de nombreux films d'action, notamment par Heat, de Michaël Mann, qu'il avoue avoir vu ce film des dizaines de fois. En avril 2009, à la Cinémathèque de Paris, Redoine Faïd affirme ainsi à Michael Mann en personne qu'il a été son "conseiller technique".

La mort d'Aurélie Fouquet

Mais en mai 2010, le braqueur "repenti" est pris en flagrant délit alors qu'il tente, avec des complices, d'attaquer un fourgon blindé à Créteil, dans l'Essonne. Repérés par la police, ils s'élancent dans une course poursuite sur l'autoroute. Les braqueurs tirent sur les forces de l'ordre. Une policière municipale de 26 ans, Aurélie Fouquet, est tuée. 

Un an plus tard, le 28 juin 2011, Redoine Faïd, qui est suspecté d'être à l'origine de ce projet de braquage, est interpellé. Il est condamné par la cour d'assises de Paris à 25 ans de réclusion criminelle en avril 2018.

Evadé deux fois de prison

Ce n'est pas la première que Rédoine Faïd est en cavale. Entre 1995 et 1998, il est recherché par la police pour s'être attaqué à une banque de Creil, puis à une société informatique à Evry, il fuit jusqu'en Suisse et en Israël avant d'être finalement interpellé à Paris.

En 2013, il passe de nouveau un mois et demi en cavale après s'être échappé de la prison de Séquedin, dans le nord. Le braqueur s'était là aussi évadé de façon spectaculaire. Il avait pris en otage cinq employés et avait détruit les portes de la prison à l'aide d'explosifs. 

Cyrielle Cabot avec AFP