BFMTV

Quatre jeunes interpellés après des heurts à Mantes-la-Jolie

Des affrontements ont eu lieu entre jeunes et policiers à Mantes-la-Jolie.

Des affrontements ont eu lieu entre jeunes et policiers à Mantes-la-Jolie. - Des affrontements ont eu lieu entre jeunes et policiers à Mantes-la-Jolie.

Des affrontements avaient opposé une centaine de jeunes à la police dans la nuit du 24 au 25 octobre dans le quartier sensible du Val Fourré.

Quatre jeunes ont été interpellés ce mardi matin à Mantes-la-Jolie pour des violences commises contre les forces de l'ordre lors de heurts ayant eu lieu fin octobre dans le quartier sensible du Val Fourré, a-t-on appris auprès de la police.

Parmi les interpellés figure un jeune homme blessé aux testicules lors des affrontements. Mais aussi deux jeunes dont "les profils biologiques ont été découverts sur des projectiles ayant visé les policiers". L'un d'eux est un mineur de 14 ans.

Enfin, un homme de 23 ans a été arrêté pour avoir appelé au meurtre de policiers dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux. Tous ont été placés en garde à vue. Un autre homme de 19 ans, gravement blessé au visage et qui a depuis perdu l'usage d'un oeil, n'a pas pu être interpellé car il n'était pas chez lui, selon une source policière. 

Des affrontements entre des jeunes et la police

Des affrontements avaient opposé une centaine de jeunes à la police dans la nuit du 24 au 25 octobre dans le quartier sensible du Val Fourré. Pendant plusieurs heures, des jeunes avaient visé les forces de l'ordre avec divers projectiles. La police avait répondu par des tirs de gaz lacrymogène et de LBD. Outre les deux jeunes blessés, un policier avait été touché à la cuisse par un tir de mortier d'artifice.

Les quatre jeunes interpellés "n'ont pas spécialement d'antécédents", a affirmé une source policière. Une enquête a également été confiée à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) pour déterminer "les conditions d'usage des armes de défense par les policiers", après la grave blessure à l'oeil d'un des jeunes.

Cy.C avec AFP