BFMTV

Projets d'attaques antimusulmans: le chef de file présumé d'AFO libéré sous conditions

La maison corse d'un des deux mis en examen, présumé membre de l'AFO interpellé sur l'île.

La maison corse d'un des deux mis en examen, présumé membre de l'AFO interpellé sur l'île. - Capture BFMTV

Guy S., un policier à la retraite, avait été incarcéré le 27 juin.

Le chef de file présumé du groupuscule d'ultradroite AFO, un policier retraité nommé Guy S., dont les autorités redoutaient "un passage à l'acte violent" contre des musulmans en France, a été remis en liberté sous contrôle judiciaire ce mardi. Tout comme l'un des autres interpellés. 

Tous deux avaient été incarcérés le 27 juin dans l'attente d'un débat sur leur détention provisoire. Ils avaient sollicité un débat différé mais le parquet a fait appel de la décision des juges concernant Guy S.

Au total, 10 membres présumés du groupuscule ont été interpellés dans une dizaine de régions en France. Ils sont soupçonnés d'avoir voulu attaquer des musulmans, notamment en empoisonnant de la nourriture halal dans les magasins, mais aussi des détenus islamistes ou des imams radicaux. 

C.V. avec Cécile Ollivier et AFP