BFMTV

Enseignante agressée à Combs-la-Ville: le lycéen condamné à cinq mois de prison avec sursis

Capture d'écran de la vidéo prise au lycée Jacques-Prévert de Combs-la-Ville.

Capture d'écran de la vidéo prise au lycée Jacques-Prévert de Combs-la-Ville. - BFMTV

Le lycéen de 18 ans, accusé d'avoir projeté au sol violemment sa professeure, était jugé en comparution immédiate ce mercredi.

Yassine B. écope de cinq mois d'emprisonnement avec sursis probatoire de deux ans. L'adolescent comparaissait devant le tribunal correctionnel de Melun ce mercredi pour avoir bousculé sa professeure la faisant chuter lors d'un cours lundi, au sein d'un lycée professionnel de Combs-la-Ville, en Seine-et-Marne.

Partagée sur les réseaux sociaux, une vidéo de la scène a été vue plus d'1,6 million de fois. Deux autres lycéens mineurs, suspectés d'avoir filmé les faits, devaient être présentés à un juge pour enfant ce mercredi.

Yassine a également été condamné à 140h de travail d'intérêt général, un stage de citoyenneté et une interdiction d'entrer en contact avec la professeure. Le tribunal a par ailleurs prononcé une obligation de soins psychologiques, notamment pour une addiction au cannabis, une obligation de formation et de suivre sa scolarité.

Une vidéo partagée sur les réseaux sociaux

Dans ses réquisitions, le procureur avait réclamé une peine de sept mois de prison avec un sursis probatoire pendant 2 ans. Il avait également demandé 140h de travail d'intérêt général, la participation à un stage de citoyenneté, ainsi qu'une interdiction d'entrer en contact avec la victime.

Lors de son audience en comparution immédiate, Yannis B., vêtu d'un survêtement noir à bandes rouge, main dans le dos, a exprimé des regrets. "Je trouve ça honteux", a-t-il déclaré, confronté aux faits présentés par le tribunal, reconnaissant être "un peu" impulsif.

"Quand vous voyez cette scène, qu’est-ce vous voyez?", l'interroge la présidente. "Quelqu’un de violent avec un professeur", lui répond le lycéen redoublant de 18 ans, qui admet que son enseignante "peut ressentir de la peur envers (lui)".

L'enseignante absente à l'audience

Se disant inquiet pour son bac "car aucun lycée ne va m'accepter après ça", Yassine affirme vouloir intégrer l'armée. "Surprenant", constate la présidente, "car l'armée, c'est autorité, autorité". "J'ai envie de changer", assure l'élève, condamné en 2019 pour vols aggravés, "extorsion par violence".

"Il voulait juste sortir", a plaidé son avocat, Me Romain Cieslewicz, rejetant l'intention de projeter au sol la professeure de 66 ans. "Il a honte et il est dégoûté de lui-même".

Lors de cette audience en comparution immédiate, l'enseignante qui s'est vu prescrire 6 jours d'ITT en raison "d'un choc émotionnel avec troubles du sommeil", était absente. "Elle aime son métier et ses jeunes. Et elle ne veut pas que vous alliez en détention. Elle n’est pas là car elle ne veut pas vous enfoncer encore plus", a affirmé son avocat.

"Vous pensez que vous la méritez? Vous, vous n’avez pas eu un mot pour votre professeure. Elle veut juste que vous preniez conscience du mal que vous avez fait", a-t-il ajouté.

Mélanie Bertrand avec Benjamin Rieth