BFMTV

Pornic: un restaurant fait boire par erreur du détergent à une fillette, elle pourrait perdre son œsophage

La petite fille de 22 mois a été intoxiquée au détergent

La petite fille de 22 mois a été intoxiquée au détergent - Image d'illustration

Un hôtel-restaurant de Pornic, en Loire-Atlantique, a servi par erreur du détergent à une petite fille de 22 mois, au lieu d'un verre de jus de fruit maison. Si sa vie n'est plus en danger, son père assure qu'elle pourrait encore perdre son œsophage.

C'est dans un hôtel-restaurant de luxe à Pornic, en Loire-Atlantique, qu'une fillette de 22 mois et ses parents ont été intoxiqués par erreur au détergent pour lave-vaisselle.

Le jeudi 1er août, alors qu'ils se trouvent dans l'établissement La Fontaine aux Bretons, les vacanciers commandent un jus de fruit maison pour leur fillette. Comme le rapporte Ouest-France, c'est la réaction de l'enfant au contact de cette boisson qui interpelle immédiatement le couple. Les parents goûtent alors tour à tour le liquide:

"Je croyais que c'était de l'alcool, je me suis brûlé les lèvres, ma femme en a presque avalé", décrit le père de famille au quotidien régional.

Plongée dans un coma artificiel

La petite fille est alors conduite en urgence au CHU de Nantes, où elle est plongée dans un coma artificiel. Les gendarmes présents sur les lieux pensent alors à de la lessive, une version contredite par le père. En effet selon lui le bébé a recraché le liquide et "le produit a traversé sa robe et lui a brûlé la peau". "De la simple lessive ne fait pas ça", poursuit-il, assurant qu'il s'agit de détergent pour lave-vaisselle industriel.

Dans un communiqué publié sur Facebook, l'équipe du restaurant regrette "une succession d'actions, de différentes personnes, durant un service soutenu, (qui) est certainement à l'origine du drame qui a conduit à servir un produit de lave vaisselle (identique à celui qu'on retrouve dans tous les restaurants) à la place de notre jus de fruit maison."

"Une négligence grave"

L'établissement a également présenté ses excuses dans une autre publication, apportant son soutien à la famille. La direction explique par ailleurs qu'une révision complète de ses procédures de sécurité va être établie et que le restaurant collabore actuellement avec la gendarmerie.

Le père de la fillette dénonce quant à lui une "négligence grave" de la part de l'établissement. Toujours placé en service de réanimation pédiatrique, il indique que son enfant "n'est plus entre la vie et la mort" mais que la fillette "risque encore de perdre son œsophage". Une plainte a été déposée par la famille de la jeune victime.

Manon Fossat