BFMTV

Policiers agressés à Champigny: le bâtiment de la soirée n'était pas habilité à recevoir du public

Deux policiers ont été agressés lors du nouvel an dans cette zone industrielle de Champigny-sur-Marne.

Deux policiers ont été agressés lors du nouvel an dans cette zone industrielle de Champigny-sur-Marne. - THOMAS SAMSON / AFP

Le bâtiment où s'était tenue la soirée de nouvel an qui a dégénéré à Champigny-sur-Marne, dans le Val-de-Marne, n'était pas autorisé à accueillir du public, selon nos informations.

Depuis l'agression de deux policiers le soir du nouvel an à Champigny-sur-Marne, dans le Val-de-Marne, la question de l'organisation de la fête à l'origine des troubles est au centre des interrogations.

La demande n'a jamais été effectuée 

Les policiers avaient dû se déplacer jusqu'à la salle lors de cette Saint-Sylvestre car des centaines de personnes voulaient entrer dans le bâtiment, alors que les esprits s'échauffaient. En outre, après les faits, les autorités, policières comme municipales, avaient assuré n'avoir pas été prévenues au préalable de l'organisation de ces festivités. Il apparaît à présent ce mardi, selon des informations recueillies par BFMTV auprès d'une source préfectorale, que le bâtiment n'était pas habilité à recevoir du public. 

L'espace dans lequel la soirée s'est déroulée englobait deux établissements, tenus par deux gérants différents. Or, aucun d'entre eux n'est habilité à recevoir du public. Il aurait fallu, pour qu'il en soit autrement, qu'une demande d'habilitation soit déposée, puis visée par une commission départementale, à charge de cette institution de vérifier que les bâtiments envisagés pour l'accueil de personnes répondent aux normes de sécurité. Cette demande n'a jamais été effectuée. 

R.V. avec Alexandra Gonzalez