BFMTV

Peine de mort pour trois mauritaniens accusés d'avoir tué des touristes français

BFMTV

A l'aéroport de Bron, près de Lyon, lors du retour en France en décembre 2007 du seul survivant d'une attaque dans laquelle quatre Français ont...

NOUAKCHOTT (Reuters) - La justice mauritanienne a condamné mardi à la peine capitale trois membres présumés de la branche nord-africaine d'Al Qaïda pour les meurtres de quatre touristes français en décembre 2007, ont rapporté les avocats.

Les trois hommes - Sidi Ould Sidna, Mohamed Ould Chabarnou et Maarouf Ould Haiba - étaient accusés d'avoir tué par balles quatre Français et d'en avoir grièvement blessé un cinquième à Aleg.

La Mauritanie n'a plus appliqué la peine de mort depuis les années 1980, aussi la condamnation pourrait être commuée en peine de prison de longue durée en appel.

"C'est un jugement inique. Le dossier ne comportait pas de preuves tangibles," a réagi Mohamed Ould Haiba, père de l'un des condamnés, disant son intention de faire appel du jugement.

Les procès de 19 islamistes présumés, dont les trois condamnés, se sont ouverts il y a dix jours en Mauritanie, dans le cadre des efforts concertés des pays de la région pour coordonner la lutte contre Al Qaïda au Maghreb islamique.

Laurent Prieur, Grégory Blachier pour le service français