BFMTV

Pédopornographie: le procès de Christian Quesada maintenu, mais en visioconférence 

Christian Quesada

Christian Quesada - TF1

Le procès de l'ancien candidat star de l'émission Les 12 coups de midi se déroulera bien ce mercredi, mais à distance.

Le procès de Christian Quesada se déroulera ce mercredi 8 avril. Mais pandémie de coronavirus et confinement obligent, celui-ci se tiendra à distance, à huis clos, et en visioconférence, rapporte Le Parisien.

L'ancien candidat du jeu Les 12 coups de midi de TF1 sera jugé depuis sa prison par le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse, dans l'Ain. Toutes les autres personnes devant participer au procès seront elles aussi en visioconférence. "L'état d'urgence sanitaire explique les conditions particulières et inédites de ce procès", a indiqué à nos confrères une source judiciaire.

"En raison de la crise sanitaire, celui qui a tant cherché la lumière sera jugé dans un huis clos total. La justice à rideaux fermés perd de sa fonction pédagogique", estime de son côté Céline Astolfe, l'avocate de la Fondation pour l'enfance, partie civile.

Des centaines d'images et vidéos compromettantes

Christian Quesada se trouve en détention provisoire depuis fin mars 2019 pour "corruption de mineur" et "détention et diffusion d'images pédopornographiques". 

L'affaire a commencé avec la plainte d'une jeune fille mineure qui expliquait avoir dialogué sur Internet avec un garçon se faisant passer pour un mineur et lui demandant de se dévêtir. Par la suite, des centaines d'images et vidéos compromettantes de mineurs et d'enfants subissant des viols et agressions sexuelles, qu'il échangeait avec d'autres internautes, ont aussi été retrouvées sur ses ordinateurs. Christian Quesada a reconnu les faits, tout en précisant n'avoir jamais commis d'agression sexuelle.

Et quelques jours avant l'examen de sa demande de libération, la presse révélait que d'autres jeunes femmes, entre cinq et dix selon le parquet de Bourg-en-Bresse, avaient déposé des plaintes accusant Christian Quesada de faits similaires à la première plainte.

Deux précédentes condamnations

L'homme de 55 ans avait déjà été condamné une première fois en 2002 pour exhibition sexuelle et en 2009 pour détention et consultation d'images pédopornographiques, un passé qui avait pesé dans la décision de le placer en détention provisoire.

Le parquet a ouvert une enquête préliminaire distincte qui devra matérialiser les faits et prouver que l'internaute prédateur présumé était bien Christian Quesada. Celui-ci avait marqué les téléspectateurs en 2016 et 2017 en enchaînant près de 200 participations à l'émission Les 12 coups de midi. 

Habitant l'Ain, il avait été à l'antenne quotidiennement pendant six mois et avait gagné plus de 800.000 euros (dont une partie en cadeaux). Mais il s'était aussi illustré dans d'autres jeux télévisés il y a quelques années comme Des chiffres et des lettres.

Au RSA avant sa participation au jeu de TF1, ce père de deux enfants, dont la vie avait radicalement changé après ses nombreuses victoires, avait publié son autobiographie en 2017 pour raconter son parcours. 

Nawal Bonnefoy, avec AFP