BFMTV

Paris: cambriolages à répétition dans les kiosques à journaux

Un kiosque à journaux à Paris - photographie d'illustration

Un kiosque à journaux à Paris - photographie d'illustration - Thomas Samson

Une trentaine de vendeurs de journaux affirment avoir été vandalisés ces dernières semaines dans plusieurs endroits de la capitale.

Une trentaine de kiosquiers parisiens affirment avoir été victimes de cambriolages ces trois dernières semaines, révèle Le Parisien. Une nouvelle source d'angoisse pour cette profession déjà mise à mal par les grèves de l'hiver dernier et la crise du coronavirus. Une enquête a été ouverte.

"Après les samedis fermés pour cause de manifestations de gilets jaunes, le confinement et la crise qui s'ensuit... parfois on travaille pour à peine une vingtaine d'euros par jour alors si en plus on est cambriolés!", déplore au quotidien l'une des victimes.

De protections supplémentaires

Depuis 2018, de nouveaux kiosques à journaux, plus sécurisés, sont déployés dans la capitale. "On nous avait vendu un nouveau modèle de kiosque incassable... bonjour la solidité! Et personne pour nous aider!", soupire cependant le kiosquier.

De son côté, Médiakiosk, la filiale de JCDecaux en charge des kiosques de la capitale, affirme s'être saisie du problème.

"Nous allons déployer des barres de sécurité pour les portes. Des parois en polycarbonate pour éviter que les vitres ne soient cassées sont par ailleurs en cours de test. Si leur efficacité est avérée, nous les ferons installer sur tous les kiosques mais cela prendra plus de temps", explique Marc Bollaert, directeur général de MédiaKiosk.

Cyrielle Cabot Journaliste BFMTV