BFMTV

Ouverture à Lyon du procès de Toni Musulin

Selon les avocats de Toni Musulin, le procès du convoyeur de fonds qui avait détourné le 5 novembre 2009 son fourgon blindé et les 11,6 millions d'euros qu'il contenait risque d'être ajourné en raison d'un défaut de procédure. /Photo d'archives/REUTERS/Ch

Selon les avocats de Toni Musulin, le procès du convoyeur de fonds qui avait détourné le 5 novembre 2009 son fourgon blindé et les 11,6 millions d'euros qu'il contenait risque d'être ajourné en raison d'un défaut de procédure. /Photo d'archives/REUTERS/Ch - -

Le procès de Toni Musulin, le convoyeur de fonds qui avait détourné le 5 novembre 2009 son fourgon blindé et les 11,6 millions d'euros qu'il contenait, s'ouvre ce mardi devant le tribunal correctionnel de Lyon.

Le procès de Toni Musulin, le convoyeur de fonds qui avait détourné le 5 novembre 2009 son fourgon blindé et les 11,6 millions d'euros qu'il contenait, aura bien lieu ce mardi après la décision de la Cour de cassation de ne pas ajourner l'audience.

La défense du prévenu invoquait divers vices de forme pour justifier un report du procès. Les avocats de Toni Musulin relevaient un défaut de procédure et avaient déposé une requête en nullité devant la chambre de l'instruction de Lyon, une requête relative aux conditions de l'arrestation du convoyeur à Monaco et de sa remise aux autorités françaises le 16 novembre 2009.

Les avocats, Mes Hervé Banbanaste et Christophe Cottet-Bretonnier, ont l'intention de déposer mardi matin une demande de remise en liberté de leur client.

"Toni Musulin peut être libéré dès mardi", a dit à Reuters Christophe Cottet-Bretonnier, qui a multiplié les demandes en ce sens depuis le début de l'instruction.

"La justice se ridiculise", considère l'avocat, qui estime que ce probable report de l'audience "est la conséquence de la stratégie de la justice et de la procédure bulldozer menée pour que Toni Musulin comparaisse absolument menotté".

Cette question du jugement sur le fond du dossier, ainsi que celle de la remise en détention de l'ex-convoyeur de fonds devraient occuper les débats mardi matin. En cas de report, le procès de Toni Musulin devrait se tenir dans les deux mois.

Après ce qui a été considéré comme "le casse du siècle", la police avait retrouvé, le 7 novembre, dans le box d'une résidence, 9,5 millions d'euros, soit la majeure partie du butin. Toni Musulin a refusé de s'expliquer sur les 2,1 millions manquants, assurant de pas les avoir en sa possession.