BFMTV

Opération anti-migrants: six mois de prison requis contre les membres de Génération identitaire

L'Opération anti-migrants

L'Opération anti-migrants - ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Une amende de 75.000 euros a également été requise contre l'association elle-même.

Ce jeudi, six mois de prison ont été requis par le tribunal correctionnel Gap ont été requins contre trois membres du groupe Génération identitaire, pour une opération anti-migrants menée d'avril à juin 2018 dans les Hautes-Alpes.

Le procureur de la République de Gap, Raphaël Balland, a demandé cette peine contre Clément Gandelin, alias Clément Galant, 24 ans, président de Génération identitaire; son porte-parole Romain Espino, 26 ans, et un organisateur actif, Damien Lefèvre (dit Rieu), 29 ans, par ailleurs attaché parlementaire du député RN Gilbert Collard. Il a requis par ailleurs l'amende maximum de 75.000 euros contre l'association elle-même. 

"Defend Europe"

Le 21 avril 2018, Génération identitaire avait monté une spectaculaire opération au col de l'Echelle, point de passage de nombreux migrants dans les Hautes-Alpes : une centaine de personnes vêtues de la même doudoune bleu clair, deux hélicoptères - de location -, une banderole géante, et une "frontière symbolique" matérialisée dans la neige par des grillages en plastique. 

Les militants avaient prévu de "notifier" aux migrants qui passeraient par là que "la frontière (était) fermée et qu'ils (devaient) rentrer chez eux".

Sous la même bannière "Defend Europe", les identitaires avaient affrété un navire en Méditerranée en 2017 pour protester contre l'immigration en provenance d'Afrique.

Hugo Septier avec AFP