BFMTV

"On vous insulte sans que vous n’ayez rien fait": le frère de Mamoudou Barry dénonce le caractère raciste de l'agression mortelle

"S’il n’y avait pas eu ces mots, peut-être que mon petit frère serait encore là aujourd’hui", a expliqué Mamadou Barry.

Une semaine après la mort de Mamoudou Barry, roué de coups dans la soirée de vendredi près de Rouen, son frère, Mamadou, est encore en état de choc. Interrogé par BFMTV, ce dernier a en premier lieu tenu à montrer la thèse de 550 pages écrite par le défunt, enseignant-chercheur guinéen.

Pour Mamadou Barry, comme pour la justice, le caractère raciste de l'agression ne fait pas de doutes. "C’est fondamental pour moi dans cette histoire. S’il n’y avait pas eu ces mots, peut-être que mon petit frère serait encore là aujourd’hui", explique-t-il. 

"On vous insulte sans que vous n’ayez rien fait, sans que même il y ait eu un regard tourné vers cette personne, pour moi, c'est là que tout a commencé", poursuit-il encore. 

"Éviter que ça arrive à d'autres familles"

Au fil de l'entretien, Mamadou Barry souligne qu'il est encore trop tôt pour penser à une reconstruction et souhaite que la disparition de son frère serve d'exemple. 

"Une vie qui a été détruite, il faut qu’il y ait réparation. Je veux qu’il y ait un tampon qui soit marqué pour éviter que ça arrive à d’autres familles", assure-t-il. 

Pour venir en aide à sa femme et sa fille de deux ans, une cagnotte a été mise en ligne afin de récolter des dons. 

Dans ce dossier, un homme d'origine turque a été interpellé peu après les faits. Connu pour ses antécédents psychiatriques, il a été placé en garde à vue avant d'être hospitalisé. Il est également connu pour des infractions à la législation sur les stupéfiants.

Hugo Septier