BFMTV

Nicolas libéré, la "Manif pour tous" veut poursuivre la mobilisation

Près de 200 personnes se sont réunies mardi à l'appel de La Manif pour tous et du Printemps français

Près de 200 personnes se sont réunies mardi à l'appel de La Manif pour tous et du Printemps français - -

"Ce qu'ils ont fait à Nicolas a renforcé le mouvement", confie à BFMTV, une militante anti-mariage pour tous.

La libération mardi de Nicolas Buss ne calme pas les ardeurs de la "Manif pour tous", ni du Printemps français. Estimant que leur camarade emprisonné était un "prisonnier politique", des manifestations de soutien ont régulièrement été organisées.

Mardi soir encore, loin du Palais de justice ou de la prison de Fleury-Merogis, près de 200 personnes, rassemblés par "La Manif pour tous" et le Printemps français se sont réunis à Paris, place de l'Odéon.

La 2e phase...

"C'est une victoire pour la justice et contre la police", a déclaré au micro un porte-parole, tandis qu'un autre appelait à poursuivre la "résistance" contre la loi Taubira. "Ce qu'ils ont fait à Nicolas a renforcé le mouvement", affirme une militante au milieu des enfants et des drapeaux.

Car, si les manifestations se sont espacées, des réunions régulières sont organisées entre les dirigeants pour la mise en place d'actions comme celles menées sur le Tour de France cet été.

"Nous sommes entrés dans une deuxième phase, prédit la présidente du Printemps français Béatrice Bourges. Nous contestons désormais une société de plus en plus déshumanisée". Pour fédérer l'esemble, une université d'été est d'ores et déjà organisée pour le 15 septembre prochain.

S. A. avec Mariam Pirzadeh