BFMTV

Nancy: l'ancien directeur de la prison jugé pour un meurtre en cellule

L'ancien directeur de la prison de Nancy est jugé pour un meurtre entre détenus.

L'ancien directeur de la prison de Nancy est jugé pour un meurtre entre détenus. - -

Stéphane Scotto, ancien directeur de la prison de Nancy, comparait en correctionnel. Il est jugé pour sa responsabilité dans le meurtre d’un détenu par son compagnon de cellule.

"Homicide invonlontaire", voilà le chef d’accusation pour lequel l’ancien directeur de la prison de Nancy risque jusqu’à cinq ans de prison.

Stéphane Scotto est jugé, ce vendredi, par le tribunal correctionnel de Nancy. Il lui est reproché d’avoir placé un détenu dangereux dans une cellule collective, ayant entraîné la mort d’un codétenu.

Les faits remontent à août 2004: Sébastien Simonet étrangle son codétenu dans leur cellule de la maison d’arrêt de Nancy. Le meurtrier, qui purgeait déjà une peine pour torture à l’encontre d’un codétenu, est condamné à 27 ans de prison. La famille de la victime porte également plainte contre le chef d’établissement.

Un problème de surpopulation carcérale?

Stéphane Scotto, désormais directeur de la prison de Fresnes, dans le Val-de-Marne, est accusé par la famille d’avoir mis dans la même cellule "un détenu très jeune, très fragile, et un psychopathe patenté", selon les termes de leur avocat.

Le chef d'établissement aurait dû isoler le détenu dangereux, ou à défaut mettre en place une surveillance particulière de la cellule, affirme la famille.

De son côté, le directeur de la maison d’arrêt explique que les cellules individuelles étaient déjà toutes occupées à l’époque, mettant en avant le problème de la surpopulation carcérale.

La prison Charles-III de Nancy, l’une des plus vieilles de France, a fermé ses portes en juin 2009.

A.D. avec AFP