BFMTV

Mort de Victorine: ce que l'on sait de l'emploi du temps de la jeune fille avant sa disparition

Un gendarme devant l'avis de recherche de Victorine à Villefontaine (Isère), le 28 septembre 2020.

Un gendarme devant l'avis de recherche de Victorine à Villefontaine (Isère), le 28 septembre 2020. - ANTOINE MERLET © 2019 AFP

Alors que les causes de la mort de l'étudiante de 18 ans, retrouvée morte lundi à Villefontaine, ne sont pas encore établies, BFMTV.com revient sur les derniers éléments connus de son emploi du temps avant sa disparition.

Que s'est-il passé samedi soir dans cette zone boisée en bordure de départementale, sur les hauteurs de Villefontaine, en Isère? C'est là que le corps de Victorine, 18 ans, a été retrouvé lundi, immergé dans un ruisseau. Selon les premiers éléments de l'autopsie réalisée mercredi matin, la jeune fille serait morte par noyade avec intervention d'un tiers. BFMTV.com revient sur les derniers éléments connus de l'emploi du temps de la jeune fille avant sa disparition.

• Un après-midi au centre commercial

Victorine passe son samedi après-midi avec des amis. Le groupe va d'abord manger dans un fast-food puis se rend au centre commercial du Village de Marques.

"On avait passé une très bonne journée, on avait fait un peu de shopping. On a décidé de quitter le centre commercial vers 18 heures", explique Alexandre, un ami de Victorine, au micro de RMC.

• Victorine loupe le dernier bus

Elle prend un premier bus jusqu'à l'arrêt Saint-Bonnet-Centre, d'après Le Parisien, où elle doit effectuer un changement. Mais Victorine manque le second bus qui doit la déposer à son domicile, situé dans le quartier des Fougères, et elle décide donc de finir le trajet à pied.

"Le suivant était dans 37 minutes donc on a proposé d’attendre avec elle parce qu’il était tard ou de la raccompagner pour que ce soit plus sécurisant. Elle nous a répondu que ce n’était pas la peine, qu’elle rentrerait à pied seule, qu’elle avait l’habitude", a également raconté son ami Alexandre.

Le kilomètre qui sépare la jeune fille de la maison familiale se situe dans une zone boisée, sans éclairage, où l'on doit passer par un chemin que les riverains qualifient de "coupe-gorge".

• 19 heures: elle croise des amis

Sur sa route, Victorine croise des amis, leur indique qu'elle rentre chez ses parents et qu'elle n'a presque plus de batterie sur son téléphone portable. À proximité du stade de La Prairie, elle passe également un appel à sa soeur pour la prévenir qu'elle sera bientôt de retour.

• 21 heures: ses parents donnent l'alerte

Très inquiets de ne pas voir leur fille rentrer, ses parents alertent la gendarmerie à 21 heures. Une enquête pour "disparition inquiétante" est ouverte. Dimanche matin, la soeur aînée de Victorine lance un appel à témoins sur les réseaux sociaux. Le corps de Victorine sera découvert le lendemain, à moins d'un kilomètre de leur maison.

Esther Paolini Journaliste BFMTV