BFMTV

Mort de Fiona: Cécile Bourgeon consulte un hypnotiseur pour tenter de retrouver où est enterrée sa fille

Cécile Bourgeon, le 5 septembre 2016

Cécile Bourgeon, le 5 septembre 2016 - Thierry Zoccolan - AFP

Celle qui sera de nouveau jugée au printemps prochain avec son ancien compagnon pour la mort de la fillette espère, avec l'aide d'un hypnotiseur, trouver où son corps a été enterré.

Un hypnotiseur pourra-t-il mettre fin à ce sordide huis clos familial? Cécile Bourgeon, accusée d'avoir, avec son ancien compagnon Berkane Makhlouf, tué sa fille en mai 2013 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), consulte un hypnotiseur pour tenter de localiser le lieu où Fiona a été enterrée, rapporte Le Parisien ce mercredi.

Déjà "3 ou 4 séances"

Elle en avait déjà fait la demande lorsqu'elle avait été placée en détention provisoire en 2013, rappelle le journal. Cécile Bourgeon, que la justice accuse comme Berkane Makhlouf d'avoir porté des coups fatals à la petite Fiona, 5 ans, espère donc qu'en se faisant hypnotiser, elle pourra se souvenir où se trouve le corps de son enfant: 

"Cécile Bourgeon a, de sa propre initiative, pris contact avec un hypnotiseur. Elle a déjà effectué trois ou quatre séances avec lui dont un entretien" ont indiqué au Parisien Mes Gilles-Jean et Renaud Portejoie, ses avocats. "Nous restons convaincus que Cécile Bourgeon est sincère quand elle affirme ne plus se rappeler où le corps de sa fille est inhumé. Depuis, elle a toujours souhaité donner une sépulture décente à sa fille."

En première instance en 2016, la cour d'assises du Puy-de-Dôme a acquitté Cécile Bourgeon pour les coups mortels et l'avait condamnée à cinq ans d'emprisonnement pour avoir fait croire à un enlèvement de l'enfant. En appel en revanche, la cour d'assises du Puy-en-Velay (Haute-Loire) l'a condamné, avec le beau-père de Fiona, à 20 ans de prison.

Une nouvelle union, bientôt un 4ème enfant

Un nouveau rebondissement judiciaire est intervenu en février dernier lorsque la Cour de cassation a ordonné la tenue d'un nouveau procès en appel pour la mère de la victime en raison de vices de procédure. Tandis que Berkane Makhlouf a été placé en détention, la femme de 32 ans est depuis en liberté.

D'après L'Indépendant, elle s'est mariée vendredi dernier avec son nouveau compagnon à Perpignan, où elle réside actuellement. Elle est par ailleurs enceinte de son quatrième enfant. Un état qui a poussé la justice à reporter la tenue de l'audience en appel. Le quatrième procès de Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf doit donc avoir lieu du 26 mai au 12 juin prochains.

Esther Paolini avec AFP