BFMTV

Mort d’un parachutiste et d'un adolescent

BFMTV

Un parachutiste est mort et a tué un adolescent dans sa chute en s'écrasant jeudi soir sur le terrain d’un match international de football des moins de 18 ans du côté du Loiret.

Le parachutiste, âgé de 42 ans, apportait le ballon du match France-Ukraine sur la pelouse du stade Saint-Denis-de-l'Hôtel quand il a percuté un pylône d'éclairage et a été projeté sur un groupe d'adolescents. Dans sa chute mortelle, le parachutiste a grièvement blessé deux jeunes, âgés de 16 et 17 ans, qui ont été emportés contre une rembarde par le parachute. Ceux-ci ont été transportés au Centre Hospitalier Régional et Universitaire (CHRU) d'Orléans, dont l'un par hélicoptère. On a appris ce vendredi matin que ce dernier est décédé des suites de ses blessures.

Marc Debarba, le président du district de football du Loiret, était hier soir dans les tribunes : « Il y a un des parachutistes, le moniteur qui portait le ballon, qui s'est écrasé sur la pelouse, heurtant également la main courante [NDLR : la rembarde qui entoure le terrain] et deux spectateurs. Tout le monde était catastrophé, la décision a été prise bien sûr d'annuler le match immédiatement, plus personne n'avait envie de faire la fête. Les joueurs des deux équipes ont assisté à l'accident, plus personne n'avait envie de disputer une rencontre de football qui devenait accessoire ».

Jean-Pierre Garnier, le maire de Saint-Denis-de-l'Hôtel (Loiret), ne cachait pas son émotion après avoir appris le décès de l'adolescent : « On est sous le choc, on ne comprend pas comment ça s'est passé, avec des gens expérimentés, avec toutes les conditions météo favorables. Une cellule psychologique a été mise en place hier au soir pour le groupe qui accompagnait cet adolescent. Nous avons deux enquêtes, une administrative et l'autre de la gendarmerie, qui vont essayer de déterminer les causes ».

La rédaction