BFMTV

Mohamed Merah est mort

-

- - -

Mohamed Merah, auteur présumé des fusillades de Toulouse et Montauban qui ont fait 7 morts, a été tué d'une balle dans la tête ce jeudi peu après 11h30 lors d'un assaut très violent des policiers du RAID contre son appartement.

Réagissez dès maintenant sur RMCTalk.fr en cliquant ICI.

Après 32 heures de siège, Mohamed Merah est mort ce jeudi en fin de matinée dans l’assaut par les policiers du RAID de son appartement de Toulouse.
Les policiers n’avaient plus de nouvelles du forcené depuis 22h45 mercredi. Lors de ce dernier contact, Mohamed Merah a indiqué qu’il ne se rendrait pas et qu’il ne se laisserait pas faire. A 10h30 jeudi, des grenades ont été lancées dans l’appartement, n’entraînant aucune réaction. Devant l’absence de contact et de mouvements de Mohamed Merah, les autorités ont même craint dans la matinée qu’il ne se soit suicidé. Aux alentours de 11h00, des camions du GIPN, le Groupement d’intervention de la police nationale, ainsi que des camions de pompiers sont arrivés sur les lieux. Il régnait alors un calme absolu.

Mohamed Merah, réfugié dans sa salle de bain, fait feu sur les policiers

Puis les policiers du RAID ont lancé un assaut contre l’appartement du forcené. Une fois à l’intérieur de l’appartement, ils ont été surpris par Mohamed Merah qui s’était réfugié dans sa salle de bains, et qui a immédiatement fait feu sur les policiers avec deux armes. Il était alors équipé d'un gilet pare-balles. Des tirs, des rafales d’armes automatiques et plusieurs explosions ont été entendues durant de longues minutes.
C’est en sautant de sa fenêtre par le balcon pour quitter l’appartement qu’il a été mortellement atteint d'une balle dans la tête par des tireurs du RAID. Son corps a été retrouvé sans vie par terre, au pied de son immeuble.
L'assaut a été d'une violence jamais vue selon un policier du RAID cité par le ministre de l'Intérieur Claude Guéant.

Merah a filmé toutes ses tueries

Ce jeudi après-midi, le procureur de Paris François Molins annonce que Mohamed Merah avait filmé chacune de ses tueries à l'aide d'une caméra sanglée. Sur la caméra "on le voit abattre ses victimes", a dit le magistrat qui dirige les investigations. "Tu tues mes frères, je te tue", aurait dit Mohamed Merah en commettant son premier meurtre, selon le procureur. François Molins a également annoncé que l'enquête allait se poursuivre "à la recherche de tout complice".

La Rédaction