BFMTV

Mineurs délinquants: Éric Dupond-Moretti favorable à un encadrement militaire

Le garde des Sceaux affirme travailler avec la ministre des Armées sur un encadrement militaire des mineurs et jeunes majeurs délinquants.

Éric Dupond-Moretti travaille actuellement sur un "partenariat entre le ministère de la Justice et celui des Armées" pour l'encadrement de "certains mineurs ou jeunes majeurs" délinquants. Invité ce jeudi matin sur BFMTV-RMC, le garde des Sceaux a déploré que "certains jeunes français sifflent la Marseillaise, crachent sur notre drapeau".

Et de poursuivre: "Aujourd'hui, les militaires forment des jeunes pendant un an, à l’issue de cette formation, on offre le permis de conduire aux gamins. Il y a des formations différentes et je souhaite que le ministère de la Justice puisse intervenir dans ce processus. Ce n’est pas encore fait, mais j'y travaille avec Mme Parly (la ministre des Armées, ndlr)."

"Une révolution" pour la justice des mineurs

Concernant la justice des mineurs, le ténor du barreau a également réaffirmé sa volonté d'accélérer la procédure pour obtenir une décision de justice plus rapidement. L’une des mesures phares concerne la réduction à trois mois pour l'intervention d'une décision sur la culpabilité ou non du mineur mis en cause.

"S'il est reconnu coupable, il sera ensuite mis à l’épreuve pendant 6 à 8 mois et la sanction interviendra à ce stade. Comme ça, on aura pu voir si la mesure de prévention est efficace, s'il a redressé la barre ou s'il s'est enfoncé dans la délinquance. Et c'est en fonction de ce parcours éducatif que le tribunal prononcera la sanction. Et ça, c'est une révolution par rapport à ce qui existe actuellement", assure-t-il.

Ambre Lepoivre Journaliste BFMTV