BFMTV

Militaires renversés à Levallois-Perret: le profil de l'homme interpellé

Un homme a été interpellé mercredi après-midi dans le cadre de l'enquête sur l'attaque contre des militaires à Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine. Il circulait à bord du véhicule recherché sur l'autoroute A16 en direction de Calais.

L'enquête est allée très vite. Quelques heures après l'attaque dont ont été victimes six militaires à Levallois-Perret, des hommes de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) de Rouen et de Lille ont procédé à l'interpellation d'un homme. Si des vérifications sont toujours en cours pour savoir s'il s'agit bien de l'homme qui conduisait la BMW noire qui a percuté les militaires, l'individu interpellé circulait à bord de la voiture recherchée au moment de son interpellation.

Agé de 36 ans, l'homme interpellé sur l'autoroute A16 était domicilié depuis deux ans à Bezons, dans le Val-d'Oise, où des perquisitions ont été menées. Inconnu des services de renseignement, selon nos informations. Il était toutefois inscrit depuis 2013 au traitement d'antécédents judiciaires pour avoir commis une infraction d'aide à l'entrée sur le territoire français d'étrangers en situation irrégulière. Titulaire d'une carte de séjour, il est de nationalité algérienne. Grièvement blessé par balle au moment de son interpellation, il a été conduit dans un hôpital lillois. Il n'a pas pu pour l'instant être auditionné par les enquêteurs.

Repéré quelques heures plus tôt

Mercredi, peu avant 8 heures, des militaires qui sortaient de leur casernement situé place de Verdun, à Levallois-Perret dans les Hauts-de-Seine, ont été délibérément renversés par un véhicule qui a pris la fuite. Si le visage du conducteur n'a pu être capté par les caméras de vidéo-surveillance installées dans la ville, la plaque d'immatriculation de la voiture, un véhicule de location de longue durée, a pu être filmée. Les témoignages des riverains ont fini d'établir la description du véhicule.

Celui-ci a été repéré très vite par les enquêteurs. Au total, 300 policiers ont été mobilisés. Une première fois, la BMW noire a été aperçue à hauteur de Franconville, dans le Val-d'Oise. Les autorités ont acquis la certitude que le véhicule se dirigeait vers le Nord de la France.

Les policiers de Rouen et de Lille se sont positionnés pour simuler un embouteillage afin de procéder à l'arrestation du conducteur. L'interpellation a eu lieu vers 13h30 sur l'autoroute A16, à hauteur de Marquise, entre Boulogne-sur-Mer et Calais.

Le suspect a aussitôt opposé une résistance: il a d'abord tenté de prendre la fuite, percutant un véhicule de police, avant de faire un geste suspect, en cherchant quelque chose dans l'habitacle, qui laissait penser qu'il était armé. Les policiers de la BRI ont alors fait usage de leur arme, touchant à cinq reprises l'individu. Un policier a été blessé à la cuisse, mais ses jours ne sont pas en danger. Une opération de déminage a été menée afin de vérifier si le véhicule n'était pas piégé.

Justine Chevalier avec Cécile Ollivier et Marion Dubreuil