BFMTV

Meurtre d'Angélique: le meurtrier présumé a écrasé des fichiers pédopornographiques

Des fleurs, mots et peluches déposés en hommage à Angélique, tuée fin avril à Wambrechies, dans le Nord.

Des fleurs, mots et peluches déposés en hommage à Angélique, tuée fin avril à Wambrechies, dans le Nord. - Philippe Huguen - AFP

Selon des informations recueillies par BFMTV, David Ramault, l'homme qui a reconnu avoir violé et tué Angélique le 28 avril dernier à Wambrechies (Nord), avait écrasé des fichiers pédopornographiques sur son ordinateur. 

La découverte a été effectuée par les enquêteurs de la police judiciaire, une fois saisi l'ordinateur du meurtrier présumé. 

Plus de 20 ans avant le meurtre d'Angélique le mois dernier, le mis en cause avait déjà été condamné pour avoir commis une agression sexuelle, un viol, une tentative d'agression et un vol en moins de 15 jours. 

Il est actuellement mis en examen pour "séquestration de mineur de 15 ans pour faciliter un crime ou un délit", "viol sur mineur de 15 ans" et "meurtre sur mineur de 15 ans". Une enquête préliminaire a également été ouverte pour des faits d'exhibition sexuelle: selon un témoin, David Ramault se serait exhibé devant des adolescents dans un bus quelques jours avant le meurtre d'Angélique. 

L.A., avec Sarah-Lou Cohen